Assemblée générale en ligne : de nombreux projets pour les prochains mois

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

À l’occasion de l’Assemblée générale qui s’est déroulée en ligne samedi 16 mai, la présidente et les membres de la Délégation nationale du Mouvement ont présenté le rapport moral, mais aussi les perspectives pour les prochains mois.

Depuis plusieurs mois, les membres du Mouvement la préparaient à Bordeaux. Mais en raison de la crise sanitaire, 300 personnes ont finalement suivi l’Assemblée générale d’ATD Quart Monde en ligne. Plus de 240 personnes ont ainsi pu approuver le Rapport moral 2019, ainsi que le renouvellement du Conseil d’administration, avec l’arrivée de Jeanne Cadiou, Claire Lavoué, Matthieu Lequesne et Bruno Rakedjian.

Cette Assemblée générale un peu particulière a permis la participation d’un plus grand nombre de personnes, par rapport aux années précédentes. L’occasion pour sa présidente, Claire Hédon, de rappeler les fondements du Mouvement : « Les personnes les plus pauvres sont révélatrices des dysfonctionnements de notre société et doivent devenir notre boussole pour construire une société plus juste et solidaire. Leur participation active est vraiment un puissant facteur de cohésion sociale, un gage de progrès de nos démocraties et la condition de la réalisation des droits fondamentaux pour tous. »

Comme en 2019, le thème de la participation était le « fil conducteur » du rapport moral présenté par le délégué national, Paul Maréchal. La participation de tous et en particulier des personnes en situation de pauvreté, qui doivent être considérées « comme des partenaires à part entière pour bâtir une société sans exclusion ». Mais aussi la participation du Mouvement à des actions, aux côtés d’autres associations, comme les Francas et le Crid (Centre de recherche et d’information pour le développement) notamment.

Des perspectives pour l’écologie et l’emploi

Guillaume Amorotti et Isabelle Bouyer, tous deux membres de la Délégation nationale, ont également présenté les perspectives pour les prochains mois. Ainsi, une réflexion est actuellement en cours sur le thème : « Quelle expérimentation concrète de mode de vie plus écologique pour toutes et tous le Mouvement pourrait-il commencer ? ». Ce projet « a été défini comme une priorité dès le début de notre mandat en septembre 2018, en partie via la création du réseau Wresinski Écologie et grande pauvreté, qui compte maintenant plus de 500 membres. On mène déjà des expérimentations autour de ces thèmes, dans différents lieux du Mouvement, comme par exemple à Noisy-le-Grand au Centre de promotion familiale ou à la Bise et on ne souhaite pas s’arrêter là. L’objectif de tout cela est que le Mouvement puisse lancer un projet pilote, dont on ne connaît pas encore ni la forme, ni la taille, ni le lieu, mais dont nous construisons les fondamentaux pour qu’il se bâtisse avec les personnes les plus pauvres, qu’il réponde effectivement à la réalité des familles et à celle de notre société. Des équipes composées de militants Quart Monde, volontaires permanents et alliés ont commencé à se réunir autour de ce projet », a détaille Guillaume Amorotti.

ATD Quart Monde continue en outre de « soutenir fortement l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée pour laquelle nous espérons une deuxième loi », a-t-il ajouté.

Des projets pour l’école et la formation professionnelle

« 2020, c’est aussi pour le Mouvement la poursuite et le lancement d’expérimentations avec des partenaires, pour tenter de démontrer que nous pouvons faire société autrement en vue de n’abandonner personne », a souligné Isabelle Bouyer. Le projet Cipes (Choisir l’inclusion pour éviter la ségrégation), commencé en septembre dernier, sera ainsi poursuivi. « Notre objectif est d’aller vers des écoles et des collèges ne pratiquant plus d’orientations vers l’enseignement adapté ou spécialisé pour cause de situation de pauvreté des enfants. Cela implique l’expérimentation de nouveaux chemins par 20 écoles et collèges volontaires, avec un renversement des priorités », précise-t-elle.

Une seconde expérimentation concerne le domaine de la formation professionnelle, avec le projet Osee (Osons les savoirs d’expérience de l’exclusion) qui a commencé en mars dernier, avec 24 militants Quart Monde, en partenariat avec l’Arif-Ceméa (Association régionale des centres d’entrainement aux méthodes d’éducation active d’Île de France) et le Collège coopératif de Bretagne. « Nous avons décidé de lancer ce projet il y a 3 ans pour que les militants Quart Monde avec une expérience en Croisement des savoirs et des pratiques et dans le cadre des Universités populaires Quart Monde puissent obtenir un diplôme professionnel dans le champ de l’intervention sociale . Ce projet repose sur un pari : investir dans la formation d’adultes en manque de qualification peut vraiment bénéficier à toute la société. Aujourd’hui, ces personnes ne peuvent accéder seules à une formation qualifiante de leurs choix, parce que les dispositifs ne sont pas adaptés. C’est un vrai défi donc pour nos institutions, mais surtout pour ces 24 militants Quart Monde engagés et tous les membres du Mouvement qui sont en soutien à leurs côtés en ce moment », a expliqué Isabelle Bouyer.

Réflexion sur “le monde d’après”

La crise actuelle a par ailleurs engendré une nouvelle réflexion sur « le monde d’après que nous voulons », a-t-elle poursuivi. « Nous lançons une réflexion de fond pour ne pas être dans l’urgence des solutions à trouver, mais pour que les plans de relance, qui ne vont pas manquer, visent bien l’accès de tous aux droits de tous, en ayant la volonté de n’abandonner personne. Comment cette crise peut-elle être une chance pour que nos dénonciations, nos plaidoyers, le combat que nous menons contre la pauvreté depuis tellement d’années soient enfin entendus et compris par la société, mais surtout par nos gouvernants ? » La présidente d’ATD Quart Monde a ainsi rappelé que cette crise était un « révélateur d’inégalités ». « Beaucoup de personne se sont dit qu’on ne pouvait plus continuer comme avant. Il y a un mouvement assez général pour essayer de construire le monde différemment. Qu’est-ce que les militants Quart Monde ont à dire là-dessus ? Comment construire ce monde ? Nous avons lancé ce travail sur plusieurs mois », a-t-elle précisé.

Enfin, deux événements ont été annoncés pour l’année 2021. Les Assises de l’engagement, d’abord, autour du 14 juillet . « Pour cela, nous nous mettons en ordre de marche et nous sommes appelés à nous retrouver, débattre, partager nos aspirations, nos questions et ce qui fait la force de nos engagement jusqu’à l’été 2021. » Une grande « rencontre européenne des jeunes » doit également être organisée au cours de l’été 2021. « Après la rencontre nationale de l’été 2019, qui a été un succès, on n’avait pas envie de s’arrêter là. Il y a donc une équipe qui se constitue depuis quelques semaines pour préparer cette rencontre », a indiqué Guillaume Amorotti.

ATD Quart Monde compte désormais 9 462 adhérents et plus de 23 300 donateurs et appelle chacun à se mobiliser pour construire une société plus juste, qui respecte les droits fondamentaux et l’égale dignité de toutes et tous. Julie Clair-Robelet

Téléchargez le rapport moral 2019 

Revivez l’Assemblée générale

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 63%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter