Entrez votre recherche ci-dessous :

Des jeunes d’ATD Quart Monde passent le Bafa

En partenariat avec les Francas, ATD Quart Monde soutient la formation au Bafa de jeunes membres du Mouvement.

Février 2020, en banlieue parisienne, dans les locaux de l’école élémentaire Eugénie Cotton de Bonneuil-sur-Marne. Durant les 8 jours du stage initial du Bafa (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), pour 12 garçons et filles de 17 à 21 ans et leurs deux formateurs Francas, l’école redevient cet espace ouvert comme un terrain de jeux, un espace d’apprentissage à la fonction d’animatrice et d’animateur dans les centres aérés et les « colos ». La formation des « monos » d’autrefois s’est singulièrement amplifiée. Les animatrices et animateurs d’aujourd’hui doivent maîtriser des compétences variées : sécurité, projet pédagogique, connaissance des divers acteurs territoriaux des politiques enfance-jeunesse, addictions et prévention des abus en matière de sexualité ou d’usage des réseaux sociaux, etc.

Pour Magnolia et Léopoldine, 17 ans toutes deux, l’une militante Quart Monde et l’autre alliée, ces 8 jours de stage viennent réveiller des expériences vécues avec ATD Quart Monde. Magnolia a participé à des séjours « Tapori » à travers la France. Léopoldine veut que les idées de ceux qu’on croit être des personnes en situation de pauvreté ou des « sans-savoir » soient entendues : elle s’en est souvent rappelé en discutant avec ses copines lors de Bibliothèques de rue.

Mais cette semaine, 8 heures par jour, «Maya et Léo» font des jeux en plein air, écrivent des projets d’animation pour des 3-5 ans ou des ados, préparent des mises en situation de conseils d’enfants, des notes à compiler dans les dossiers « jeux scientifiques » et « éducation à l’environnement »… Sans oublier de siéger chaque jour au Conseil d’Administration de l’Atec (Association temporaire d’enfants citoyens) dont l’objectif est de favoriser l’entrée d’enfants dans la vie associative.

Apprendre en s’amusant

«J’ai adoré ces 8 jours, j’ai appris et découvert tellement de choses », affirme Magnolia. « Ce que j’ai surtout aimé, c’est la devise des Francas : « Tout par le jeu, rien sans le jeu. C’est cool d’apprendre en s’amusant », ajoute-t-elle. « Je suis sortie plus riche intellectuellement, mais surtout humainement. Je ne saurais dire à quel point les rencontres que j’ai faites à ce stage m’ont marquées. J’ai constaté que nous avions à apprendre continuellement sur les enfants et leurs besoins», souligne pour sa part Léopoldine.

Léopoldine et Magnolia en 2020, comme Alexandra, Oumou, Medhi, Jordan et Sofiane avant elles en 2018 et 2019, sont parmi les premiers membres d’ATD Quart Monde à bénéficier du partenariat avec les Francas pour appuyer des jeunes du Quart Monde et leur permettre de prendre leur part dans l’animation des plus petits. Ces jeunes ont ouvert la voie. Pour financer et assurer leur suivi, ATD Quart Monde et les Francas resserrent leurs liens pour « une éducation populaire en mouvement ». Avec les talents des jeunes de tous milieux, nul doute que d’autres tenteront l’aventure. Michel Besse

 

En savoir plus

Fédération nationale laïque, les Francas agissent pour l’accès de tous les enfants et les adolescents à des loisirs de qualité. Le partenariat avec ATD Quart Monde repose sur une convention signée en 2020 pour une expérimentation de deux ans en Ile-de France. Sur cette base, lorsqu’un réfèrent d’ATD Quart Monde s’engage dans l’équipe de formateurs Francas, une gratuité de stage s’ouvre automatiquement pour un jeune du Mouvement qui est dans sa session. Les Francas mettent ensuite au service de ces jeunes leur ample réseau territorial de structures de loisirs. Pour vous renseigner : jeunesse.france@atd-quartmonde.org

Photo : Le groupe de jeunes préparant le Bafa avec les Francas et ATD Quart Monde en février 2020. © Michel Besse