Entrez votre recherche ci-dessous :

Une société idéale ? Les jeunes relèvent le défi !

ATD Quart Monde a réuni du 2 au 4 août plus de 150 jeunes en Bourgogne-Franche-Comté, sur le thème Construisons une société idéale, qui ne laisse personne de côté !

« On a osé rêver d’une société idéale, dormir sous la tente, monter sur scène, faire confiance, faire connaissance, manger végétarien, parler de soi, parler aux autres… Alors n’oubliez pas d’oser ! » C’est sur ces mots que les membres de la Dynamique Jeunesse d’ATD Quart Monde ont conclu la rencontre nationale, devant plus de 150 jeunes venus de toute la France. Après trois jours passés tous ensemble au château des Scouts et Guides de France, au Breuil, en Bourgogne-Franche-Comté, certains ont repris la route avec une énergie nouvelle pour s’engager pour une société meilleure.

Créer un moment fort

Le programme proposé était dense : des temps de partage, où les jeunes ont pu évoquer leurs difficultés, leurs doutes, mais aussi leurs réussites ; des moments de réflexion pour imaginer la Constitution d’une société idéale, en fabriquer la maquette, mais aussi être sensibilisé par l’association Diffraction à l’action non violente, pour impulser le changement ; des ateliers créatifs, où quelques jeunes ont pu découvrir leur talent pour le slam avec l’auteur-compositeur Louis-Noël Bobey ou s’initier à la calligraphie et au graff avec l’artiste Nasty ; du sport, des jeux, de longues discussions au coin du feu, tard dans la nuit, mais aussi des réveils difficiles au son de la cornemuse !

« L’objectif de cet événement était de répondre à une demande des jeunes faite en 2018, à l’occasion d’un sondage réalisé par le Mouvement en France et en Europe. Ils voulaient sortir de leur quartier et aller à la rencontre d’autres jeunes », explique Guillaume Amorotti, membre de la délégation nationale.

« Nous voulions créer un événement pour renforcer la Dynamique jeunesse, avec un moment fort dans l’année qui fédère les groupes locaux autour d’un objectif », ajoute Paul Maréchal, également membre de la délégation nationale.

Combats de demain

« Un autre objectif est de réfléchir aux leviers que doit actionner le Mouvement pour avancer vers une société meilleure, où notamment les enfants et les jeunes aient leur place, et se demander quels doivent être nos combats de demain. Les idées ne peuvent venir que des jeunes eux-mêmes », poursuit-il.

Le thème de la société idéale « paraît idyllique, mais pour nous c’est réalisable. On voit que des jeunes qui ont des situations très différentes ont des idées pour améliorer la société. Ils ont fait naître des pistes, qu’ils pourront creuser une fois de retour dans leurs régions, en motivant d’autres jeunes et cela permettra des actions concrètes », souligne Guillaume Amorotti.

Pendant ces quelques jours vécus comme «une bulle en dehors du quotidien », certains jeunes ont pu percevoir « quelque chose qui ressemblait fortement à la société idéale », faite d’écoute, de respect et de bienveillance. « Dans des moments comme ça, on recharge les batteries. Là, on a pris de l’oxygène pour deux ou trois mois au moins et, quand ça fléchira, il y aura une autre activité d’ATD Quart Monde, sûrement non ? », conclut l’un d’eux.

Julie Clair-Robelet

Photos : Photo de groupe, devant le château du Breuil, 3 août 2019. © Carmen Martos, ATDQM