Entrez votre recherche ci-dessous :
Journal d'ATD Quart Monde n° 501 Mar.2020

Penser ensemble une société écologique et solidaire

Éditorial du journal

Quart Monde et non-violence

Je profite de cet édito pour me questionner sur la place des plus pauvres dans les nouvelles formes d’action, de mobilisation que nous voyons émerger depuis quelque temps. Le durcissement et la multiplication des actions dans un contexte de fortes mobilisations sociales fait émerger la question de l’utilisation de la violence par des groupes de citoyens ou organisations. Encore une fois, la voix et la place des plus pauvres dans notre société nous amènent à repenser cette question à travers le prisme de leur expérience de vie. En effet, ils possèdent une expérience et un savoir unique de ce que peut être la violence, consciente ou inconsciente, des humains.

Déjà, en 1984, Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde, alertait sur les « risques que nous faisons courir aux plus pauvres, quand nous leur proposons une action non-violente commune. […] Mieux vaut se taire, nous disent-ils, sinon ils vont nous expulser d’ici et ils prendront tous les enfants ».

Ce refus de la violence est ancré dans l’expérience que les plus pauvres ont quotidiennement, de manière physique, psychologique et spirituelle. Marco Ugarte, ancien vice-président du mouvement international ATD Quart Monde, disait que « la violence, les très pauvres la connaissent par cœur. Ils savent qu’après elle, tout est encore pire, et que c’est toujours eux qui la payent le plus cher ».

Cette problématique peut aussi se poser pour les personnes sans-papiers (avec le risque de renvoi au pays natal par exemple) et pour toutes personnes discriminées ou oppressées. C’est dans cet esprit que nous nous sommes lancés cette année dans une réflexion pour inventer de nouveaux modes d’action et de mobilisation publiques profondément pensés et mis en œuvre avec les militants et militantes Quart Monde.

Guillaume Amorotti, membre de la Délégation nationale d’ATD Quart Monde

Les chiffres du mois de mars

4 millions de personnes souffrent de mal-logement ou d’absence de logement personnel en France, selon le rapport de la Fondation Abbé Pierre publié le 30 janvier.   7 milliardaires...

Penser ensemble une société écologique et solidaire

Face au dérèglement climatique et à l’accroissement des inégalités, ATD Quart Monde expérimente, avec les personnes en situation de pauvreté des projets pour démontrer qu’un autre modèle...

Reprendre contact avec la nature à La Bise

La question écologique fait partie intégrante de l’esprit de La Bise, depuis sa création. Située entre montagnes et vignes, dans le Jura, la maison de vacances familiales a déjà mis en place...

Favoriser l’accès à une alimentation saine

ATD Quart Monde expérimente depuis 2017 un programme pour favoriser l’accès des personnes en situation de pauvreté à une alimentation saine. Copilotée par Terres de Lorraine, un ensemble de...

À voir en mars 2020

La chronique de Bella Lehmann-Berdugo Oskar et Lily, une enfance réfugiée Arash T. Riahi. Fiction. Autriche. 2020.1h42.VOST. 4 mars. À Vienne depuis six ans, deux enfants tchétchènes et...

À lire en mars

Derrière les rideaux blancs Hélène Monier, Éditions Quart Monde, 2007, 78p., 2€ Pendant cinq ans, l’autrice fait la lente connaissance d’une famille dont les parents vivent cachés «...