Entrez votre recherche ci-dessous :

Initier les jeunes en décrochage scolaire à un métier grâce à une école de production

« C’est à Eccofor que j’ai suivi mes premiers cours, car je n’étais encore jamais allé à l’école de ma vie. C’est là que j’ai vraiment appris le français. Quand je suis arrivé à Eccofor, je n’étais pas habitué à aller à l’école, dans une salle avec des profs, donc j’ai dû découvrir beaucoup de choses en même temps et ça m’a ouvert les yeux. »

 

Créée en 2012 et basée à Dole dans le Jura, ECCOFOR (pour ECouter, COmprendre, FORmer) est une association à but non lucratif reconnue d’intérêt général. Elle est à l’origine de la création de Juralternance, une école de production où des professionnels initient des jeunes en décrochage scolaire à un métier, leur métier.

 

Juralternance : la première école de production de Franche-Comté

Guidée par la charte de la Fédération Nationale des Ecoles de Production (FNEP), Juralternance met en œuvre une pédagogie concrète où des jeunes peuvent apprendre un métier à leur rythme, dans des conditions réelles d’exercice, tout en complétant leurs savoirs de base. L’originalité du dispositif est de faire de la production un levier pédagogique porteur de sens pour des jeunes de 15 à 18 ans en recherche d’une place dans la société : il s’agit pour les jeunes d’acquérir savoir-faire et savoir-être, de vivre ensemble, de dessiner leur projet de vie, avec comme objectif de donner un vrai sens à leur vie.

Les formations proposées par Jurlaternance sont créées au vu des besoins locaux en termes de main d’œuvre et au regard de l’offre de formation déjà existante sur le territoire. Au cœur du Jura, ce sont ainsi deux sections de formation qui ont été développées : Juralternance Pneus et Services et Juralternance Métallerie.

Ces établissements sont conçus pour les jeunes et pour une clientèle qui a là un service de qualité, garanti par le professionnalisme des formateurs. Résolument ancrée dans l’ère du temps, Eccofor met un point d’honneur à inclure les trois dimensions du développement durable (social, environnemental, économique) dans ses actions.

Depuis 2012, l’association, est reconnue par le Ministère du travail comme partie intégrante du réseau de l’économie solidaire. Lancée sans fonds propres, son école de production accueille aujourd’hui, 18 élèves, 11 bénévoles actifs chaque semaine, et emploie 7 salariés – dont un directeur mis à disposition par l’Éducation nationale –,Elle a un budget de 500 000 € dont les deux tiers proviennent de la production des ateliers. En 2017, tous les élèves qui se sont présentés au CAP de métallier l’ont obtenu. 3 poursuivent aujourd’hui en Bac pro. Les autres ont trouvé un emploi.

 

Zoom sur les écoles de production

Les écoles de production accueillent des jeunes pleins de capacités, mais avec qui les méthodes éducatives traditionnelles sont en échec. Elles proposent à ces jeunes d’être en situation réelle de production et de commercialisation de leurs produits, pour se former et déboucher sur des diplômes liés à des activités en adéquation avec le bassin d’emploi. La pédagogie consiste à remonter de la pratique à la théorie : les cours s’appuient en grande partie sur les travaux en atelier.

Il existe 25 écoles de production en France, qui regroupent environ 800 élèves. Deux sont nées en Franche-Comté en 2017, marchant dans le sillon d’Eccofor. Une quarantaine sont en projet.