Une année pour s’engager avec les Coloc’actions

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

ATD Quart Monde propose à des jeunes de vivre pendant un an la vie en colocation et l’engagement au sein d’un quartier, grâce au dispositif des Coloc’actions.

La Coloc’action, c’est un outil que l’on donne aux jeunes pour motiver leur engagement au sein d’un quartier et plus largement au sein de la société”, explique Raphaël Hervet, coordinateur du projet. Ce dispositif, lancé début 2019, “fait partie de la priorité accordée à la jeunesse par la Délégation nationale et de la volonté de mobiliser de nouvelles personnes, en particulier des jeunes, pour éradiquer la grande pauvreté”, précise-t-il.

S’inspirant de ce que développe depuis une dizaine d’années l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville), les Coloc’actions permettent à des étudiants ou jeunes professionnels de s’engager au moins quatre heures par semaine pour un projet solidaire dans leur quartier. En échange, ATD Quart Monde leur fournit un logement à un loyer modéré et les accompagne dans leur expérience.

Mieux connaître ATD Quart Monde

Âgés de 18 à 30 ans, chaque coloc’acteur s’engage pendant un an à se rendre disponible dans son quartier, à devenir un “voisin solidaire”. Il peut notamment s’engager au sein d’une action déjà mise en œuvre par ATD Quart Monde, comme une Bibliothèque de rue, ou dans la création de nouvelles actions avec les habitants et les associations du quartier. Chaque Coloc’action compte un animateur “qui connaît ATD Quart Monde, s’assure du bien-vivre ensemble dans le logement et est force de propositions pour les projets”, détaille Raphaël Hervet. Une personne externe à la Coloc’action, membre du Mouvement, rencontre également régulièrement les colocataires, les soutient dans leurs projets et propose, avec l’animateur, des formations pour mieux connaître le combat d’ATD Quart Monde.

Il ne s’agit pas de chercher un logement pas cher, mais d’avoir une réelle volonté d’engagement”, rappelle le coordinateur du projet. Trois Coloc’actions existent pour l’instant à Noisy-le-Grand, Dole et Colmar et 17 jeunes se sont déjà engagés dans ce dispositif. Deux nouvelles Coloc’actions doivent voir le jour en septembre 2021, à Montreuil et à Loos. La première se fait en partenariat avec la mairie de la ville, qui souhaite que deux Montreuillois soient accueillis dans le logement.

Se former et s’enrichir

Raphaël Hervet reçoit régulièrement des candidatures spontanées et “le projet semble inspirer les jeunes”. Le lancement d’une Coloc’action n’est cependant pas toujours simple. “Il faut trouver le logement, les personnes qui accompagnent le projet, avoir des candidats dans des villes qui n’accueillent pas forcément beaucoup d’étudiants, comme à Dole. Il faut ensuite que les jeunes s’entendent bien entre eux, pour mener des projets communs, et qu’ils acceptent de s’engager parfois le week-end ou en soirées, car bien souvent les actions ont lieu à ce moment-là”, détaille-il.

Malgré ces quelques freins et surtout malgré la pandémie qui a fortement limité les possibilités d’interactions sociales, il se réjouit de l’intérêt apporté par plusieurs groupes locaux au dispositif. “C’est un réel outil pour favoriser la connaissance d’ATD Quart Monde. Pour les quartiers, c’est l’occasion de renforcer la mixité sociale, le vivre-ensemble et la participation des habitants. Pour les jeunes, c’est une opportunité de rencontrer et d’agir avec des personnes aux parcours de vie variés, de se former et de s’enrichir de nouvelles connaissances.”

Informations : coloc.action@atd-quartmonde.org

Cet article est extrait du Journal d’ATD Quart Monde de juin 2021.

Photo : Pénélope, de la Coloc’action de Dole, avec le groupe jeunes en mai 2021. © Denis Gendre, ATD Quart Monde

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 63%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter