Territoires zéro chômeur : ATD Quart Monde répond au rapport de l’IGAS/IGF

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Depuis janvier 2017, 900 personnes durablement privées d’emploi ont été embauchées au sein des Entreprises à But d’Emploi (EBE) des 10 territoires engagés dans l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée. Alors que le projet commence à porter ses fruits, certains semblent s’être donné un objectif : jeter des doutes sur le projet dont l’extension a pourtant été promise par Emmanuel Macron, est soutenue par des élus locaux de tous bords et réclamée par plus de 100 territoires.

En outre, en novembre, l’IGAS/IGF publiait un rapport partiel et partial. ATD Quart avait alors marqué son désaccord avec les hypothèses posées et les conclusions tirées par l’IGAS/IGF. “Nous contestons fermement leur analyse du coût du chômage et de l’impact sur les territoires”, avait souligné Claire Hédon, présidente d’ATD Quart Monde, dans une longue interview, rappelant que la mission IGAS/IGF avait émis ses recommandations en ne se rendant que sur deux territoires, pour une journée, avec à chaque fois un temps très limité consacré à la rencontre des acteurs de terrain : “Comment appréhender toute la complexité de l’expérimentation sur un temps aussi court ? Il n’est pas étonnant dans ces conditions que les recommandations reposent sur des hypothèses parfois erronées et des raisonnements économiques critiquables”.

En se penchant sur le rapport IGAS/IGF, ATD Quart Monde relève une démarche et des hypothèses qui ne permettent de faire qu’une évaluation très partielle des gains et économies pour les finances publiques liés à la reprise d’emploi. La correction de ces erreurs et limites double le montant des économies et gains chiffrables pour les finances publiques.

Dans une note de réponse au rapport IGAS/IGF, ATD Quart Monde revient notamment sur cinq points  qu’il conteste fermement :

  • La supposition selon laquelle les 46 % de salariés d’entreprises à but d’emploi (EBE) non retrouvés dans les fichiers CNAF et Pôle Emploi ont un historique d’emploi exactement identique à celui des 54 % identifiés, qui conduit à conclure, à tort, à un mauvais ciblage de l’expérimentation.
  • Sur le plan financier, l’étude se limite aux parcours des salariés d’EBE, au lieu de prendre en compte le volume d’emplois supplémentaires créés par les EBE directement et indirectement : ce calcul tronque donc les recettes et économies individualisables à l’échelle du territoire
  • Le temps de travail réalisé par les salariés qui est nettement surestimé.
  • Les externalités positives pour le territoire qui ne sont pas prises en compte.
  • L’absence totale de prise en considération des coûts évités, à moyen et long terme, par la reprise d’un emploi stable ainsi que des effets positifs de cette reprise.

Pour en savoir plus, téléchargez la note d’ATD Quart Monde 

Laisser un commentaire

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 67%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter