L’expérience d’ATD Quart Monde alimente les réflexions du « Ségur de la Santé » en Occitanie

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Allié d’ATD Quart Monde, Henri Dubois a été invité le 16 juin à participer à la Commission spécialisée prévention de l’Agence régionale de santé d’Occitanie, dans le cadre du “Ségur de la santé”. En se basant sur les témoignages des militants Quart Monde, il a pu faire part des propositions d’ATD Quart Monde.

Le Premier ministre a lancé le 25 mai une grande consultation visant à améliorer les conditions de travail des personnels soignants et la prise en charge des malades. Intitulée « Ségur de la santé”, du nom de l’avenue du ministère de la Santé à Paris, cette concertation doit permettre de  “tirer collectivement les enseignements” de la crise du Covid-19. Dans ce cadre, ATD Quart Monde a été invité le 16 juin à faire part de son expérience partagée avec les personnes vivant ou ayant vécu dans la grande pauvreté et à présenter ses propositions devant la Commission spécialisée prévention de l’Agence régionale de santé d’Occitanie.

Allié du Mouvement, Henri Dubois a souhaité tout d’abord rappelé que la condition de l’adhésion des personnes vivant dans la grande pauvreté aux messages de prévention en matière de santé « est qu’elles soient associés dès le début de leur conception”.

Peurs et incompréhensions face à la pandémie

Il a ensuite cité les peurs et les incompréhensions des membres du Laboratoire d’idées santé d’ATD Quart Monde face à la pandémie. Des nombreuses personnes en grande pauvreté sont en effet en mauvaise santé et ont subi l’arrêt des traitements pour les soins de longue durée et les rééducations, ou le report d’opérations jugées pourtant nécessaires. Certaines ont dû faire face à des refus de soins. « Un médecin a refusé de recevoir un bénéficiaire de la Complémentaire santé solidaire du fait qu’il n’habitait pas le même département », a témoigné un membre du Laboratoire d’idée. Un autre a constaté « l’exemple préoccupant de demandeurs d’asile qui ont été déboutés, mais n’ont pas eu le temps de finaliser leurs démarches pour demander l’Aide médicale de l’État ». Plusieurs militants Quart Monde ont ainsi eu peur « de se retrouver sans aucune couverture santé ».

Henri Dubois a également rapporté, devant les membres de l’ARS, l’angoisse des parents d’enfants placés habituellement suivis et encadrés par des psychologues ou bénéficiant de soins, qui se sont souvent arrêtés avec le confinement. « Pourquoi les familles divorcées peuvent avoir les enfants en garde alternée et nous, les parents d’enfants placés, on ne peut pas voir les enfants et les accueillir ? », s’interrogeait ainsi l’un d’eux.

Se nourrir a également été souvent difficile pour les plus pauvres.La fermeture dans certaines régions des épiceries solidaires et des distributions alimentaires ont posé de nombreux problèmes. « Comment les gens vont manger, pour ceux qui n’ont pas de stock et pas d’épicerie solidaire et pas de distribution », se demandait un militant Quart Monde.

Des propositions concrètes

Henri Dubois a enfin présenté des propositions d’ATD Quart Monde, « fruit de l’expression directe des personnes qu’on n’entend pas habituellement, alors qu’elles sont bien les seules à avoir une expertise sur ce qu’elles vivent ». Il est ainsi nécessaire de « s’assurer que la population est bien couverte par un dispositif d’action sociale de proximité et que les dispositifs sociaux ne s’arrêtent pas juste au moment où, dans une crise comme cela, ils devraient être sur le pont et actifs ». Il faut en outre « veiller à ce que tous aient à manger », à ce que la Complémentaire santé solidaire « ait un volet prévoyance pour enterrer dignement les morts » et à ce que chacun dispose des technologies de la communication.

«Donner un habitat digne et individuel aux personnes vulnérables atteintes et donner les moyens de la désinfection des lieux de vie » est également primordial, tout comme « favoriser le retour au jardinage en permettant aux personnes fragiles de cultiver et de préparer ses légumes et ses conserves ». Henri Dubois a enfin préconisé de « favoriser l’accès à la terre nourricière et aux dynamiques communes enclenchées et répertoriées par le réseau Agriculture urbaine et précarité, développé par ATD Quart Monde, Agro Paritech et l’INRA, et de développer une des règles communes d’utilisation et d’accès à ces terres nourricières ».

Les conclusions du “Ségur de la santé” sont attendues pour la mi-juillet. ATD Quart Monde affirme que “cette revendication de la participation des plus pauvres n’est pas un souhait de principe, ni la ‘revendication’ d’une figuration, et qu’elle se fonde sur une véritable expertise et des compétences”, a conclu Henri Dubois.

Télécharger le rapport : Contribution à l’analyse de l’impact de la pandémie COVID-19 sur la santé de personnes en grande pauvreté

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 63%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter