Design sans titre(102)

[Janv. 2023] RSA : les allocataires sous pression

Ressources

Retournez à la liste des ressources et publications

Éditorial du journal

En ce début d’année, il est beaucoup question d’ajouter des conditions d’activités au versement du Revenu de Solidarité Active. D’autres pays essayent cela. Pour avoir travaillé dans certains d’entre eux au Sud-Est de l’Europe, j’ai pu mesurer à quel point la conditionnalité est une fausse bonne idée. Les personnes sont encore plus enfoncées dans la peur, la souffrance et en viennent à se cacher. Ces conditions les ont rendues dépendantes du bon vouloir des institutions et leur accès aux droits ont été bafoués.

Pourtant, de l’accès aux droits découlent les devoirs, qu’on rappelle sans cesse aux personnes en situation de pauvreté qui reçoivent le soutien de la solidarité nationale. On oublie que nos sociétés ont aussi des devoirs envers ceux qui rencontrent des difficultés dans leur vie. Des devoirs que nos gouvernements, nos institutions doivent garantir.

Allons-nous continuer à laisser des gens vivre dans des conditions indignes parce qu’ils ne remplissent pas les critères pour être vus comme des bonnes personnes ? N’oublions pas les droits de chaque être humain. N’oublions pas le sens profond de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

Le RMI, puis le RSA, ont été conçus pour apporter une protection inconditionnelle à celles et ceux qui en ont besoin pour pouvoir vivre dans la dignité. Nous sommes loin du compte. Le RSA est lié à la question de l’accompagnement, un volet indispensable et chroniquement sous-dimensionné. Pourtant, des universitaires, des professionnels et des personnes ayant l’expérience de la pauvreté ont démontré à plusieurs reprises que la pauvreté est multidimensionnelle et que les droits sont interdépendants les uns des autres.

Alors pensons, agissons et plaidons ensemble, avec les personnes qui ont la vie la plus dure, pour une société qui ne laisse personne de côté.

Bonne année 2023 !

Benoît Reboul-Salze, délégué national d’ATD Quart Monde

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter