Design sans titre(133)

[Mars 2020] Penser ensemble une société écologique et solidaire

Ressources

Retournez à la liste des ressources et publications

Éditorial du journal

Je profite de cet édito pour me questionner sur la place des plus pauvres dans les nouvelles formes d’action, de mobilisation que nous voyons émerger depuis quelque temps. Le durcissement et la multiplication des actions dans un contexte de fortes mobilisations sociales fait émerger la question de l’utilisation de la violence par des groupes de citoyens ou organisations. Encore une fois, la voix et la place des plus pauvres dans notre société nous amènent à repenser cette question à travers le prisme de leur expérience de vie. En effet, ils possèdent une expérience et un savoir unique de ce que peut être la violence, consciente ou inconsciente, des humains.

Déjà, en 1984, Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde, alertait sur les “risques que nous faisons courir aux plus pauvres, quand nous leur proposons une action non-violente commune. […] Mieux vaut se taire, nous disent-ils, sinon ils vont nous expulser d’ici et ils prendront tous les enfants”.

Ce refus de la violence est ancré dans l’expérience que les plus pauvres ont quotidiennement, de manière physique, psychologique et spirituelle. Marco Ugarte, ancien vice-président du mouvement international ATD Quart Monde, disait que “la violence, les très pauvres la connaissent par cœur. Ils savent qu’après elle, tout est encore pire, et que c’est toujours eux qui la payent le plus cher”.

Cette problématique peut aussi se poser pour les personnes sans-papiers (avec le risque de renvoi au pays natal par exemple) et pour toutes personnes discriminées ou oppressées. C’est dans cet esprit que nous nous sommes lancés cette année dans une réflexion pour inventer de nouveaux modes d’action et de mobilisation publiques profondément pensés et mis en œuvre avec les militants et militantes Quart Monde.

Guillaume Amorotti, membre de la Délégation nationale d’ATD Quart Monde

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 67%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter