Design sans titre(113)

[Janv. 2022] L’aventure des Bibliothèques de rue

Ressources

Retournez à la liste des ressources et publications

Éditorial du journal

Vous finirez seuls et vaincus, sourds aux palpitations du monde.” Merci à Gaël Faye de dire de si belle façon son indignation aux gouvernants. Parmi ces palpitations, nous sommes témoins au quotidien des maltraitances sociales et institutionnelles vécues par les personnes les plus pauvres de notre pays. Ces maltraitances sont deux des dimensions de la pauvreté que nous avons mises en évidence dans notre recherche internationale, il y a deux ans. Récemment, un député a parlé de maltraitance d’État, notamment à l’égard des migrants. Les mots sont lourds de sens mais il faut savoir nommer les réalités.

Quand le pays des droits de l’Homme mobilise sa police pour expulser continuellement des exilés qui n’aspirent qu’à une vie meilleure, c’est de la maltraitance d’État. Quand des enfants sont éloignés de leur famille pour cause de pauvreté, sans avoir mis en place l’aide appropriée pour éviter le placement, c’est de la maltraitance d’État. Quand le pays des Droits de l’Homme institutionnalise l’aide alimentaire, les militants Quart Monde nous disent la honte d’en dépendre, vécue comme une maltraitance. Quand le pays des droits de l’Homme avance à marche forcée dans le numérique, au détriment de l’accès effectif aux droits, c’est de la maltraitance.

Nos indignations rejoignent celles d’autres, subies notamment par les professionnels de la justice, les soignants et travailleurs sociaux dernièrement dans la rue, qui n’ont plus les moyens d’exercer leurs métiers sereinement. Ce semestre électoral doit pousser nos élus et l’opinion publique à dénoncer et exiger des candidats un positionnement clair.

Pour cette nouvelle année, osons dire stop à ces maltraitances d’État et contribuons ensemble à un monde juste pour tous et toutes.

Isabelle Bouyer, membre de la délégation nationale.

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter