Design sans titre(124)

[Janv. 2021] Écrire pour se faire entendre

Ressources

Retournez à la liste des ressources et publications

Éditorial du journal

En cette période de crise sanitaire qui dure, les personnes subissant la violence de la misère nous rappellent tous les jours leur courage de résistants pour survivre.

Nous nous trouvons aujourd’hui dans une situation où, non seulement l’État n’assure pas son rôle de protéger tous les citoyens, et en particulier les plus vulnérables, mais où c’est l’action publique qui accroît les inégalités sociales et maintient des millions de personnes dans la pauvreté. Avec les sommes engagées depuis des années pour les politiques économiques, sans résultats probants, nous aurions pu financer l’éradication de la pauvreté monétaire, du chômage de longue durée et du mal-logement. Au lieu de cela, la pauvreté et les inégalités ont augmenté en volume et en intensité. Nous déplorons que, dans le dernier plan de relance économique, seulement 2 % soient consacrés aux 9 % de personnes se trouvant sous le seuil de pauvreté.

Nous déplorons que la pression des pouvoirs publics se renforce chaque jour sur les allocataires des minima sociaux, les personnes privées d’emploi, les demandeurs d’asile, les Roms et toutes celles et ceux qui, malgré leurs efforts, ne parviennent pas à s’extraire de la spirale de l’exclusion sociale.

Il est grand temps alors d’inventer de nouvelles formes de mobilisations, pour que la voix des plus pauvres, avec celles et ceux qui s’unissent à eux, soit entendue. Nous ne réussirons qu’à la condition d’une mobilisation générale de l’ensemble de la société pour demander l’accès effectif aux droits fondamentaux pour toutes et tous.

Je nous souhaite une bonne année de mobilisation, de résistance et de radicalité dans nos combats et nos engagements, pour bâtir ensemble une société plus juste et plus humaine, où chacun et chacune puisse avoir une place.

Isabelle Bouyer, membre de la Délégation nationale

 

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 67%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter