Design sans titre25 330x400

[Dec. 2023] Droits humains, attention danger !

Ressources

Retournez à la liste des ressources et publications

Éditorial du journal

Un apport essentiel du rapport porté par Joseph Wresinski au Conseil économique, social et environnemental en 1987 est que la misère est un déni des droits de l’Homme. Les situations de pauvreté démontrent l’interdépendance des droits fondamentaux. C’est sur la base du respect de ces droits pour tous que la loi de lutte contre les exclusions de 1998 fait de la lutte contre la pauvreté « un impératif national fondé sur le respect de l’égale dignité de tous les êtres humains et une priorité de l’ensemble des politiques publiques de la Nation ».

L’actualité gouvernementale semble pourtant faire régresser globalement l’effectivité des droits fondamentaux. La loi Kasbarian-Bergé criminalise ceux qui ne peuvent payer leur loyer ; la loi « plein emploi » est une réforme déguisée du RSA vers plus de conditionnalités et de sanctions des allocataires ; l’accompagnement des mineurs isolés est restreint  ; les annonces de la Première ministre sur le logement des plus précaires semblent être une atteinte au droit au logement opposable, et la proposition de sanction des parents dont les enfants ont commis des dégradations ignorent les devoirs collectifs de la Nation, non assumés…  La nécessité de se rassembler autour du combat pour les droits reste d’une nécessaire urgence. Retrouvons collectivement l’esprit de la loi de 1998 !

Les moyens mis par les politiques publiques pour cet universalisme des droits fondamentaux doivent être proportionnés pour que tous y aient accès, en faisant un effort plus important pour les plus pauvres. Mobilisons-nous et unissons-nous pour une effectivité des droits pour tous et continuons à rappeler que cet objectif premier des politiques publiques n’est possible qu’avec la participation des personnes ayant l’expérience de la pauvreté.

Isabelle Doresse, vice-présidente d’ATD Quart Monde

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter