À voir en février 2024

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaque mois dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

La chronique de Bella Lehmann-Berdugo

Mambar Pierrette

Rosine Mfetgo. Fiction documentaire. Cameroun, Belgique. VOST. 31 janvier

« Tu as l’air de porter tout le Cameroun sur ta tête », une tête ornée d’un impressionnant chignon. Portrait d’une femme courageuse, couturière à Douala, attelée à sa machine dans un réduit qui prend l’eau, cerné par la boue. Des femmes, complices, amies défilent, se racontent, discutent les prix, les délais, sous les yeux bleus du mannequin blanc et nu, sentinelle de la boutique. Chacune « joue » son propre rôle. Cela se sent parfois. Au dehors, en filigrane, la société camerounaise apparaît en contre-jour. Il faut que les enfants aillent à l’école, malgré les aléas. Pierrette leur oppose une patience infinie et son imperturbable foi en Dieu.

La forêt, c’est la classe

Daniel Schlosser. Documentaire. France. 31 janvier

Dans le Doubs, depuis quatre ans, Élise, institutrice de CE2, CM1 et CM2, sort sa classe une fois par semaine toute l’année.  « On peut apprendre en bougeant, même mieux. Et on peut faire presque toutes les matières en forêt. » Il faut dire qu’à Mancenans la forêt est à dix minutes à pied. En automne, on fait des maths et de la géométrie avec les feuilles mortes. On apprend à parler fort, en public. Chacun choisit son « coin de solitude », lieu de pause avec soi-même. La forêt développe le sens de l’observation, base du raisonnement rigoureux, la curiosité, l’empathie. Il aura fallu convaincre sa hiérarchie et les parents. Le projet fait partie d’une recherche-action, avec Sarah Wauquiez, enseignante et psychologue suisse. L’intelligence corporelle, si elle n’est pas confinée, construit l’intelligence affective, sociale, cognitive.

Green Border

Agniezka Holland. Fiction. Pologne. VOST. 2h32. Sortie le 7 février

L’odyssée infernale d’une famille de réfugiés syriens (assez à l’aise économiquement) en route vers une vie plus stable politiquement.  Partis très confiants, presque dans l’allégresse, Bashir, son père âgé, sa femme Julia, leurs trois enfants dont un bébé, ainsi que Leila une compatriote, s’enfoncent dans un cauchemar peu après leur sortie d’avion. En car, en voiture, puis à pied, sous les ordres criés, les coups, dans la nuit, les forêts glacées, les marécages, ils sont pris en étau entre l’armée biélorusse et les gardes-frontières- polonais. A chaque étape, chaque brutalité, une interrogation : « pourquoi ? pourquoi ? » A bout de forces physiques et morales, ils croisent d’autres captifs jetés d’une frontière à l’autre, dans un absurde va- et- vient.

Dans un noir et blanc soulignant les situations, les personnages, l’accent est mis sur la cruauté de l’armée, l’embrigadement des gardes- frontières, leur état psychologique, eux- mêmes jouets des autorités politiques. Il y a enfin la détermination et les risques encourus par une poignée d’activistes ou encore face à la gêne de certains, l’engagement inattendu de Julia, femme médecin vivant à quelques mètres de la frontière.

Le film progresse par chapitres, décrivant minutieusement certains protagonistes.  Des scènes parfois longues, un côté un peu   démonstratif. Chaque situation est le fruit de témoignages récoltés à partir de faits réels. Le dernier chapitre met en parallèle l’accueil massif et inconditionnel des Ukrainiens par le public et les autorités polonaises. La cinéaste se réclame du « cinéma de l’inquiétude morale », mouvement né en 1970. Dans ce film magistral et éprouvant, elle attire l’attention sur une forme de « racisme européen ».

Retrouvez ici d’autres films conseillés par Bella Lehmann–Berdugo

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 64%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter