Programmation pluriannuelle de l’hébergement d’urgence : le revers de la médaille

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Communiqué de presse – Mercredi 8 septembre 2021

L’annonce par la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, d’une programmation pluriannuelle des places d’hébergement d’urgence, dont la demande ne fait que croître, est une bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui attendent, parfois depuis des années, que leur soit reconnu le droit au logement, institué par la loi du 5 mars 2007.

Mais les pouvoirs publics cherchent ainsi à contenir un incendie dont ils sont partie prenante : cette croissance des besoins d’hébergement est notamment induite par les politiques successives du logement depuis 2007. En outre, les mesures les plus récentes – telles que la baisse des APL et la taxation des bailleurs sociaux via le dispositif Réduction de Loyer de Solidarité – freinent l’accès des plus démunis au logement social et privent les bailleurs sociaux des moyens nécessaires à une véritable réponse aux besoins des familles.

Une recherche conduite en 2020 par ATD Quart Monde, l’Association DALO, la Fondation Abbé Pierre, Habitat et Humanisme, Le Secours Catholique et Solidarités Nouvelles pour le Logement a démontré que « plus on est pauvre, moins on a de chances d’accéder au logement social » : ne reste alors comme solution que l’hébergement.

Ces associations formulent ensemble dix propositions pour « Plus de logements sociaux, mais des logements accessibles et des attributions plus équilibrées et plus justes » : un objectif de 60 000 PLAI par an, et la remise au niveau des APL comptent parmi les mesures les plus urgentes. Pérenniser durablement le secteur de l’hébergement sans répondre simultanément aux immenses besoins en matière de logement social révèlerait l’envers de la médaille : celui du renoncement tacite au droit au logement.

Contact presse

Emilie Perraudin / emilie.perraudin@atd-quartmonde.org / 06 28 61 69 05

 

Télécharger le communiqué de presse en PDF

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 63%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter