Élections présidentielle et législatives : Le Pacte du pouvoir de vivre part en campagne

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Communiqué de presse du Pacte du Pouvoir de Vivre  – Vendredi 5 novembre 2021


Les 64 organisations du Pacte du Pouvoir de Vivre partagent un constat : le débat public n’est pas à la hauteur des enjeux écologiques, sociaux et démocratiques que les Françaises et les Français sont en droit d’attendre à l’occasion d’une élection présidentielle. C’est pourquoi le Pacte décide de partir en campagne. Non pas pour être élu, ni pour soutenir un candidat, mais pour que le débat public tourne enfin autour des sujets qui préoccupent les Français et les Françaises et concernent leur quotidien : la lutte contre le changement climatique, la réduction des inégalités, l’accès à l’emploi, à l’éducation, à la santé… Il reste 150 jours pour remettre ces sujets majeurs au cœur du débat.

90 propositions pour concilier écologie, social et démocratie

Dans la perspective des élections présidentielle et législatives, le Pacte du Pouvoir de vivre a construit une vision commune et partagée de la société de demain. 90 propositions concrètes et ambitieuses qui forment un tout pour éclairer le débat sur les sujets qui touchent les préoccupation des françaises et des français :

  • une société qui prend soin, qui protège et qui accompagne,
  • une transition écologique juste qui crée de l’emploi dans les territoires,
  • des investissements publics et privés pour financer un avenir écologique et socialement juste,
  • une démocratie qui redonne à chacune et chacun le pouvoir d’agir.

Le projet porté par le Pacte du Pouvoir de Vivre démontre qu’il est possible de concilier écologie, social, économie et démocratie : qu’on peut investir dans la transition écologique sans laisser personne de côté, qu’une société qui protège et anticipe est possible, qu’un Etat peut relancer son économie sans laisser personne de côté.

Les Françaises et les Français méritent mieux qu’une campagne présidentielle qui ne serait qu’une juxtaposition de slogans. Par notre campagne, nous faisons le choix de la complexité : les défis sont nombreux et c’est la vie de millions de femmes et d’hommes dont on parle. Nous faisons aussi le pari du collectif : ce projet ne vient pas d’en haut mais s’appuie sur les expertises des militants, bénévoles et salariés des organisations du Pacte du pouvoir de vivre et des membres des 35 groupes locaux qui ont décidé d’agir ensemble”. Christophe Robert (matinale France Inter / 5 novembre 2021)

Une campagne de 150 jours pour transformer le débat public

Entre propos caricaturaux et régressifs, le débat public tourne ces dernières semaines autour de préoccupations éloignées de la vie des Françaises et des Français. Le Pacte du pouvoir de vivre ne s’en satisfait pas. Après le lancement lors de la matinale de France inter vendredi 5 novembre et la tribune parue dans Le Journal du Dimanche samedi soir, le Pacte démarre aujourd’hui sa campagne pour donner la place aux sujets qui comptent. Première étape : 2 fois par semaine jusqu’à l’élection présidentielle, chaque mardi et vendredi nous poserons les questions qui comptent pour l’avenir des français et françaises, celles qui devraient animer le débat public. Le Pacte organisera des réunions publiques en s’appuyant sur les 35 groupes locaux et les millions de français qui s’engagent au sein des organisations, des meetings pour mobiliser un plus large public. Il portera également sa vision dans les médias.

 

Pour suivre les actualités du Pacte du pouvoir de vivre : www.pactedupouvoirdevivre.fr

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter