“Une aide précieuse pour reprendre ma vie en main”

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Dans près de 30 pays, le Bureau International Catholique de l’Enfance (BICE) et ses partenaires locaux aident les populations les plus vulnérables à se reconstruire, à retrouver le pouvoir d’agir. Zoom sur l’action développée à l’est de la République démocratique du Congo, au Nord-Kivu.

Fabienne*, 17 ans, est l’une des jeunes filles accompagnées par un partenaire local du BICE, Cœur sans frontières (CSF). Enlevée à 15 ans alors qu’elle rentre des champs avec ses sœurs, elle est mariée de force avec le chef d’un groupe armé. Est exploitée. Tombe enceinte. Son bébé a un an et demi quand elle réussit à s’enfuir. Après plusieurs heures de marche, de nuit dans la brousse, elle arrive dans son village, épuisée, malnutrie. Mais l’accueil est glacial. “Mon enfant et moi, nous représentions le mal, la honte. Nous avons été rejetés par ma famille, par la communauté. Montrés du doigt.”

En grande détresse psychologique, démunie, c’est auprès de CSF que Fabienne trouve du soutien. Tout comme d’autres jeunes filles, âgées entre 16 et 20 ans, enrôlées comme elle dans des groupes armés ou exploitées dans des maisons closes. Elle bénéficie alors d’un accompagnement psychologique, de soins médicaux pour elle et son enfant, d’activités de résilience… “Cela m’a aidée à retrouver espoir en la vie, à accepter mon enfant que je n’aimais pas jusqu’alors, à m’accepter aussi, confie Fabienne. Et puis, la formation en couture et le matériel nécessaire au lancement de mon activité me permettaient de reprendre ma vie en main.”

Devenir autonomes

Mais voilà que tout juste “reconstruite”, Fabienne doit de nouveau faire face à des difficultés, cette fois liées à la pandémie de Covid-19 et au confinement. “Avec les autres filles, nous n’avions plus de commandes. Nous ne savions plus comment nourrir nos enfants. Certaines se voyaient déjà obligées de retourner dans les maisons de tolérance.” Pour faire face à cette situation alarmante, CSF et le BICE proposent fin 2020 à Fabienne et aux autres jeunes filles de développer, en parallèle de leurs ateliers de couture ou de coiffure, des activités agricoles. L’objectif étant qu’elles soient autonomes sur le plan alimentaire.

Très motivées, elles se lancent rapidement dans la culture du chou, de l’amarante, de l’aubergine et de la tomate dans quatre champs communautaires loués par CSF. Elles décident également d’élever des lapins. “La région de Masisi est très agricole. Toutes ont des connaissances dans ce domaine. C’est leur projet, elles y croient et se serrent les coudes en partageant leur temps de travail entre leurs ateliers et les champs. À terme, quand elles récolteront assez pour vendre, il est prévu qu’elles créent une association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC) pour la gestion rationnelle de leurs gains”, explique Sylvain Ndehya, président de CSF. Un bel exemple de résilience. Tiphaine Poidevin BICE

* Le prénom a été changé

Téléchargez Résistances

Photo : BICE

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter