Séjours au vert pour des jeunes de l’Aide sociale à l’enfance

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Bilan très positif des séjours de rupture dans le Vexin. Un avis partagé par les responsables de l’Aide Sociale à l’Enfance comme par l’équipe du Centre d’activités de Jambville, propriété des Scouts et Guides de France. 

Tout a démarré concrètement le 6 avril dernier avec l’arrivée du premier groupe de jeunes issus d’un foyer de Mantes-la-Jolie. Mines renfrognées de ces ados découvrant cette vaste propriété des Scouts et Guides de France, au cœur du parc naturel du Vexin français : « Quoi ? Pas de télé !” À la première balade, les sourires sont apparus sur les visages. Et trois jours plus tard, les mêmes tentaient de négocier la prolongation de leur séjour… Puis, au moment du départ ils se sont promis de revenir camper à Jambville, dès que possible.

Un quotidien bien rythmé

Depuis, une quarantaine de jeunes de 13 à 18 ans, venant de cinq structures différentes des départements 78 et 92, ont bénéficié de ces séjours de rupture. Une pause rendue vraiment nécessaires par le confinement qui a engendré bien souvent des situations explosives au cœur des structures accueillantes de l’Aide sociale à l’enfance.

À leur arrivée, les jeunes sont accueillis par le directeur, l’occasion de bien clarifier les règles de vie comme de distanciation physique. Puis ils s’installent et chacun fait son lit. La semaine s’écoule vite avec les activités prévues et encadrées par leurs éducateurs et celles initiées par le Centre. Au moment du départ, les adieux sont parfois compliqués… Puis vient le temps des équipes de désinfection envoyées par le département avant l’arrivée du groupe suivant.

La nature au cœur des activités

Chaque groupe est encadré par ses propres éducateurs, visiblement aussi heureux d’être là. « Ce sont un peu des vacances pour nos jeunes, on a moins besoin d’être sur leur dos. C’est sympa de les voir découvrir la nature”. Sport, balades, découverte de la nature en autonomie, écoute des oiseaux constituent le quotidien. Des vélos sont aussi mis à disposition et n’ont pas le temps de refroidir !

À chaque séjour, les animateurs du Centre ont su organiser des activités qui ont fait l’unanimité parmi les ados : constructions, découverte des abeilles et processus de fabrication du miel, repas trappeur, avec chamallows grillés bien sûr. Le succès était au rendez-vous à chaque fois, pour tous les âges.

Poursuivre cet engagement

« Répondre à l’appel du département était une évidence pour nous. Cela correspond parfaitement à nos valeurs d’éducation et de nature, et cela fait plaisir de se sentir ainsi utiles”, explique Martin Viennot, directeur du Centre, avant d’ajouter : « Nous ne demandons qu’à poursuivre cette belle expérience. » Brigitte Viennot, Scouts et Guides de France

Cet article fait partie du journal Résistances publié chaque année à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre.

 

Photo : © Nicolas Duprey/CD 78

Laisser un commentaire

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 67%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter