“La pandémie frappe un monde déjà profondément inégalitaire”

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

L’association Oxfam s’est intéressée aux conséquences de la crise du Covid sur les inégalités, dans son rapport annuel publié le 25 janvier. À cette occasion, elle a organisé une conférence en ligne à laquelle la présidente d’ATD Quart Monde, Marie-Aleth Grard, était invitée.

Les 1 000 personnes les plus riches du monde ont retrouvé leur niveau de richesse d’avant la pandémie en seulement neuf mois, alors qu’il pourrait falloir plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques de la pandémie”, constate l’ONG Oxfam dans son rapport annuel.

En France, comme partout dans le monde, la crise du Covid est “une espèce d’accélérateur des inégalités. C’est dévastateur, parce que les plus vulnérables deviennent encore plus vulnérables. La pandémie de coronavirus est venue frapper un monde déjà profondément inégalitaire” , souligne sa présidente, Cécile Duflot, à l’occasion d’une conférence en ligne organisée le 27 janvier. “Cette crise vient renforcer les fossés, les déséquilibres du monde tel qu’on le connaissait en janvier 2020, au moment où la crise arrive”, ajoute Lucas Chancel, co-directeur du Laboratoire sur les inégalités mondiales.

Un nombre toujours plus élevé de personnes doivent ainsi faire face à un « cumul de précarités, c’est-à-dire avoir un souci dans le domaine du logement, de l’emploi, de la santé, de l’éducation. Dans le domaine des droits en général et, hélas, cela dure », souligne la présidente d’ATD Quart Monde, Marie-Aleth Grard.

Un lourd tribut pour les femmes et les jeunes

Les femmes sont parmi les plus durement touchées, comme le rappelle Dafna Mouchenik, directrice de LogiVitae, une structure d’aide à domicile. Elle rappelle que les professionnelles de l’aide à domicile, majoritairement des femmes, “ne sont pas du tout connues et reconnues” et qu’elles ont été “oubliées dans tous les dispositifs mis en place” en 2020.

Les jeunes payent également “un lourd tribut dans cette crise”, indique Marie-Aleth Grard. “Il y a eu un certain nombre de mesures prises, des petits chèques par-ci, des petits chèques par-là ou des propositions de repas à 1 euro au restaurant universitaire. Mais les jeunes qui sont sortis du système scolaire sans aucun diplôme ont été oubliés de toutes les politiques”, regrette-t-elle, rappelant qu’ils sont 100 000 chaque année. “On ne peut pas laisser ces millions de jeunes sans rien.[…] Il faut les soutenir pour avoir un revenu minimum décent, et ce n’est pas avec le RSA actuel qu’on peut dire qu’on a un revenu minimum décent. C’est au moins 850 euros par mois.” Elle précise ainsi qu’ATD Quart Monde est favorable au RSA pour les moins de 25 ans, à condition que cela soit “assorti d’un droit à l’accompagnement dans la durée”.

Pour Marie-Aleth Grard, “on peut développer toutes les Garanties jeunes et tous les dispositifs que l’on veut, mais ces jeunes qui vivent dans la grande précarité, s’il n’y a pas des professionnels qui prennent du temps pour aller les chercher, les accompagner dans la durée, leur proposer des formations qui leur conviennent vraiment et les soutenir au départ dans ces formations, cela ne marchera pas, et on les laissera sur le bord du chemin”.

« Les paroles ne suffisent pas »

Mais cette situation “n’est pas une fatalité”, selon Cécile Duflot. La présidente d’Oxfam estime ainsi qu’une “marge de manœuvre existe” dans les décisions de politique publique et qu’il est possible “d’imaginer une redistribution”.  “Il y a vraiment une impasse dans les choix actuels du gouvernement, qui est celle de la lutte contre les inégalités. Les paroles ne suffisent pas, il faut des actes”, affirme-t-elle. Un constat partagé par tous les participants de cette table-ronde. Marie-Aleth Grard constate ainsi que la volonté affichée, en septembre 2018, “d’éradiquer la pauvreté à hauteur d’une génération” s’est “effacée complètement” dans le plan de relance annoncé en septembre 2020, qui ne consacre qu’1 % à la lutte contre la pauvreté. “Ce sont des miettes pour les plus pauvres. Ce n’est pas comme cela que nous allons éradiquer la grande pauvreté dans notre pays”, dénonce-t-elle.

Et si des mesures fortes sont attendues de la part du gouvernement, notamment en matière de construction de logements, la présidente d’ATD Quart Monde souligne que “chacun de nous doit agir”. Elle appelle donc à “battre en brèche les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté” et invite chacun, “au quotidien, dans son quartier, dans son travail, à faire attention à toute personne qui semble ne pas arriver à s’en sortir”.

Regarder la visioconférence organisée par Oxfam.

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 66%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter