La Journée mondiale du refus de la misère en images

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaque mois dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

Plus d’une soixantaine d’événements ont eu lieu partout en France pour la Journée mondiale du refus de la misère, sur le thème “la dignité en action”.

Malgré la pluie, près de 200 personnes se sont rassemblées sur le parvis des Droits de l’Homme à Paris, autour de la Dalle à l’honneur des victimes de la misère. “La dignité en action ce n’est pas un slogan, c’est une invitation à agir là où nous sommes, dans nos quartiers, dans nos entreprises, dans les écoles, dans nos maisons de quartiers, partout où nous sommes. Une invitation à agir ensemble avec les personnes qui ont l’expérience de la grande pauvreté, et montrer qu’une autre société est possible”, a affirmé la présidente d’ATD Quart Monde, Marie-Aleth Grard.

Mais, si nous voulons vraiment gagner ce combat contre la misère, nous devons changer la société, nous devons nous transformer nous-mêmes et transformer les relations de pouvoir, pour que chacun et chacune soit respecté et puisse être acteur de sa vie et de notre démocratie”, a-t-elle ajouté, devant de nombreux militants Quart Monde, des membres d’associations partenaires, comme La Cloche ou Les Apprentis d’Auteuil, mais aussi devant la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, venus échanger avec les personnes en situation de pauvreté.

Marches, fresques, débats…

Partout en France et dans le monde, la Journée mondiale du refus de la misère, célébrée depuis 1987, a permis à des milliers de personnes directement concernées par la pauvreté de prendre la parole sur les conditions indignes qu’elles vivent, sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations et de mobiliser les citoyens et les responsables publics.

Ainsi, à Chalon-sur-Saône, une “Marche de la fraternité” a été organisée dans le centre historique de la ville, en passant par tous les lieux de mémoire de la grande pauvreté. À Reims, des dizaines de messages ont été écrits sur des rubans et accrochés sur les grilles de la cathédrale pour créer une “fresque éphémère à lire et à partagée”. À Nogent-le-Rotrou, une centaine de personnes se sont déplacées pour venir écouter les prises de paroles, mais aussi admirer les œuvres du Mumo, le musée mobile du Centre Pompidou, afin de mettre l’accent sur l’importance de l’accès à la culture pour tous. “Le beau, ça fait du bien”, ont témoigné les participants.

À Pertuis, les habitants ont répondu à l’appel de huit associations et partenaires, pour assister à la projection du film de Ken Loach, “Moi, Daniel Blake”, puis débattre sur le thème de la Journée mondiale. Un autre film a été présenté à Anglet, “Les nouveaux explorateurs”. À Bayonne, la diffusion de ce film a été suivie d’un débat avec notamment l’écrivaine Marie Darrieussecq.

À Montpellier, un débat a été organisé à l’IRTS (Institut régional du travail social), où les dessins des enfants de la Bibliothèque de rue avaient été exposés. Les membres de la Maison Quart Monde de Paris avaient également organisé des ateliers pour petits et grands, place Stalingrad, dans le 19e arrondissement.

Les élèves de la cité scolaire de la Fontaine du Vé, à Sézanne, ont pour leur part présenté un texte et un livret a été réalisé par des membres du Centre intercommunal d’action sociale. À Clermont-Ferrand,la journée a été riche entre jeux coopératifs, fresque artistique et les rencontres avec Lucienne Soulier et Céline Vercelloni respectivement autrices de “Plus forte que le silence” et “Reconstruire ensemble ce monde abîmé“.

Les habitants de La Flèche ont inauguré une deuxième réplique de la Dalle installée il y a 35 ans au Trocadéro et ont pu visionner le documentaire “Au dédale de la misère, 30 ans de combat”, un documentaire réalisé notamment par Guillaume Culorier, co-responsable local d’ATD Quart Monde.

Des habitants d’Épinal, Angers, Éragny ou encore Bordeaux ont également été fidèles à ce rendez-vous pour faire entendre la voix de ceux qui sont habituellement réduits à leurs difficultés, voire qui en sont jugés responsables.

Pour regarder les prises de parole au Trocadéro, à Paris, le 17 octobre :

Pour découvrir un diaporama des actions partout en France :

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 60%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter