À voir en octobre 2021

Img journal atd

Abonnez-vous au journal d’ATD Quart Monde !

Et recevez de nos nouvelles chaques moi dans votre boîte aux lettres, tout en soutenant nos actions via votre abonnement.

La chronique de Bella Lehmann-Berdugo

 

Freda

Gessica Généus. Fiction. Haïti/France/Bénin. VOST. 13 octobre.

À Port-au-Prince en Haïti, Jeannette, la mère, tient une épicerie de rue pour entretenir la famille. Moïse ne fait rien et voudrait partir, Freda va à la fac et débat sur l’avenir du pays, miné par la pauvreté, la corruption, la violence, le machisme aussi (sauf son amoureux Yeshua). Esther drague, rêve d’un beau mariage. Des situations un peu attendues, mais bien réalistes. Va-et-vient entre scènes d’extérieur très documentées et plans intimistes très réussis où l’on sent de la sensualité, de la tendresse, de la légèreté et de l’espoir.

Gaza mon amour

Arab et Tarzan Nasser. Fiction. France/Allemagne/Portugal. 1h28. VOST. 6 octobre.

Issa, 60 ans, modeste pêcheur, aime en secret Siham, couturière au marché, veuve. Dans cet univers s’agitent des êtres oubliés des grandes puissances corrompues. Des rêves fleurissent au-dessus de la mêlée. Deux acteurs délicats, un regard critique subtil teinté d’ironie et de tendresse.

 

J’ai aimé vivre là

Régis Sauder. Documentaire. France. 1h29. 29 septembre.

Cergy-Pontoise, la ville nouvelle a 50 ans : des habitants de la première heure, toutes générations et origines confondues, se confient. En filigrane, les déambulations philosophiques et sociologiques d’Annie Ernaux, habitante célèbre et discrète. Comment mettre en mots le monde « pour sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus ». Un parcours original des lieux, des trajectoires de vie.

 

Une fois que tu sais

Emmanuel Cappellin. Documentaire. France. 1h44. 22 septembre.

Une intime prise de conscience du changement climatique et de l’épuisement des ressources, des rencontres avec des scientifiques et des experts, mais aussi des anonymes, précaires, qui n’ont jamais goûté au gâteau du progrès. Avec des longueurs d’avance, ils ont inventé des façons de vivre en univers contraint.

 

En route pour le milliard

Dieudonné Hamadi. Documentaire. France/RDC. 1h28. VOST. 29 septembre 2021.

Qui a entendu parler de la “Guerre des Six Jours” de Kisangani en République Démocratique du Congo ? Sola, Modogo, Mama Kashinde, Papa Sylvain, Bozi, Président Lemalema font partie de l’association des victimes d’une guerre où s’affrontèrent en juin 2000 le Rwanda et l’Ouganda sur leur territoire. La Cour de Justice Internationale avait promis réparation. Mais, depuis 20 ans, des hommes et des femmes sans jambes ou sans bras (ou les deux) se battent pour la mémoire de cette histoire, demandent réparation pour les préjudices subis. En vain. Sous la houlette de leur “président”, ils partent pour Kinshasa la capitale, espérant rencontrer des responsables avec l’aide de “Maman députée”.

Commence alors sur le fleuve Congo, une incroyable odyssée de 1 734 km. Le réalisateur montre tout : les préparatifs, la réparation des prothèses, les difficultés avec leurs familles, puis les aléas du long voyage sur les eaux marron du grand fleuve, le crépuscule et les brumes, les bâches trempées, les repas à bord entre disputes et solidarité, les chants et les danses, l’épuisement physique, puis encore les refus aux portes de l’Assemblée nationale, les mines incrédules des hauts fonctionnaires en col blanc, la députée qui finalement les lâche pour cause de campagne électorale.

Et par-dessus tout le calme, la ténacité, la vivacité des intelligences et la capacité à s’écouter les uns les autres dans les débats internes. La dignité, elle, s’incarne littéralement à travers les peaux, les visages magnifiques des femmes, leurs vêtements de couleurs vives, leurs regards, leurs rires.

Le montage original alterne les séquences du voyage avec des scènes de théâtre, fortes, sans aucun pathos où chacun joue son propre rôle. On aimerait voir d’avantage d’extraits de la pièce (Peut-être plus tard un “bonus” avec la pièce en entier ?).

Le long du fleuve, dans les corps en mouvement, dans les paroles fortes de leur simplicité, le réalisateur (qui a connu les faits dans son enfance), témoigne d’une leçon de vie hors norme.

Retrouvez ici d’autres films conseillés par Bella Lehmann–Berdugo

Partager

Quiz

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté : le quiz !

1 / 9

En France, à combien est fixé le seuil de pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses assistanat

2 / 9

À combien s’élève le RSA pour une personne seule et sans enfant et avant déduction du forfait logement ?

2023 atdqm ideesfausses rsa

3 / 9

Il y a 20 ans, 20 % du budget dédié au RSA était alloué à l’accompagnement des allocataires. Selon vous a combien s'élève cette part aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses accompagnement

4 / 9

Quel pourcentage d’ayant-droits au RSA ne le demandent pas ?

2023 atdqm ideesfausses non recours

5 / 9

2023 atdqm ideesfausses chomage

6 / 9

A sa création en 1988, le RMI (ancêtre du RSA) avait été fixé à 49 % du SMIC. Selon vous, quel pourcentage du SMIC représente le RSA aujourd'hui ?

2023 atdqm ideesfausses rsavssmic

7 / 9

Les demandeurs d'asile peuvent percevoir les minima sociaux tels que le RSA.

2023 atdqm ideesfausses migrations

8 / 9

On estime que les émissions de CO2 des 10 % les plus aisés en France s’élèvent à 18,4 tonnes par an. A combien s'élèvent celles des 10% les plus modestes ?

2023 atdqm ideesfausses ecologie

9 / 9

Quelle part du budget de la protection sociale est aujourd'hui dédiée à la lutte contre la pauvreté ?

2023 atdqm ideesfausses protection sociale

Votre note est de

The average score is 63%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

2023 journee mondiale du refus de la misere miniature atdqm

Emploi décent : testez vos connaissances !

1 / 7

2 / 7

3 / 7

4 / 7

5 / 7

6 / 7

7 / 7

Votre note est de

The average score is 0%

0%

Ceci se fermera dans 0 secondes

Inscription à la newsletter