Accueil
>
Livres
>
Essais
>
Quand un peuple parle
Quand un peuple parle
DE
Bruno TARDIEU
nombre de pages :
264
|
prix :
13,50 TTC
|
isbn :
978-2-7071-8565-5
éditeur :
date de parution :
2015

Les personnes vivant dans la pauvreté ont un rôle politique à jouer. En présentant les méthodes d’ATD Quart Monde, ses principes, son esprit, l’analyse politique et les combats qui sont les siens, ce livre ouvre des perspectives pour inventer des alternatives au totalitarisme de l’argent.

description

C’est en 1957, dans un bidonville de la banlieue parisienne, que le mouvement ATD Quart Monde a vu le jour. Créé par Joseph Wresinski et des habitants de ce camp, bientôt rejoints par Geneviève de Gaulle Anthonioz, ce mouvement de libération est fondé sur la volonté de ne pas laisser la misère et le gâchis humain qui lui est inhérent s’imposer comme une fatalité. Petit à petit, ce courant d’engagement, d’action et de pensée s’est diffusé à travers le monde et il est aujourd’hui présent dans plus de trente pays, mobilisant des dizaines de milliers de familles très pauvres, ainsi que des citoyens de tous les milieux.

Bien qu’il ait essaimé à l’international, ATD Quart Monde demeure assez peu connu en France. Quelles sont ses méthodes, ses principes, son esprit, son analyse politique ? Telles sont les questions que ce livre aborde, afin de mieux faire connaître un mouvement porté par un refus de l’assistanat, du contrôle ou de l’embrigadement, et par une volonté de libérer les potentiels des populations très pauvres et de tous les citoyens.
De fait, nombre de projets innovants et de combats politiques lui sont redevables : ATD Quart Monde a ainsi introduit la notion fondamentale d’« exclusion sociale » – la misère n’est pas seulement le problème de ceux qui la vivent, elle corrompt la société –, ainsi qu’une nouvelle approche de la lutte contre la pauvreté fondée sur la connaissance que les plus démunis ont du monde, la défense des droits de l’homme, le refus du tri social et la nécessité d’une mobilisation citoyenne.

En France, cette approche a notamment permis de créer la couverture maladie universelle (CMU). En s’interrogeant sur le rôle politique des plus démunis, ce livre ouvre des perspectives pour inventer des alternatives au totalitarisme de l’argent.

Militant, universitaire, délégué national d’ATD Quart Monde pour la France de 2006 à 2014, Bruno Tardieu partage depuis plus de trente ans la vie et les combats humains et politiques de quartiers très défavorisés en France et aux États-Unis.

Bruno Tardieu est également l’auteur, avec Jona M. Rosenfeld, de Artisans de démocratie.

extrait

La capacité de Chris à nommer, avec humour, l’expérience d’être regardés comme des bêtes curieuses partout où ils vont, a fédéré tous les enfants du quartier ghetto qui ont eux aussi cette expérience. Lui, Chris l’avait à l’extrême, même parmi les enfants du quartier. Il était comme obligé d’en parler, dos au mur, alors que les autres évitaient le sujet. Oser nommer ce que tous les enfants vivent peu ou prou mais sans oser se l’avouer, c’est ce qui finalement fit de l’enfant le plus exclu celui qui fédéra tous les enfants. Et quand sa photo fut publiée dans le Daily News en train d’écrire dans l’ordinateur de rue, avec sur le visage les sparadraps de sa dernière chute, Madame Portalatin, leader reconnue dans tout le quartier fut très mécontente après moi. « Ce n’est quand même pas cet enfant-là, le pire de tous, qui nous représente le mieux, » me gronda-t-elle. Devant mon silence, qui voulait dire « et pourquoi pas », elle me regarda longtemps et eut un rire heureux, un rire beau que j’entends encore trente ans après. La leader comprenait, assumait toute sa communauté et trouvait ça bon — les autres penseront ce qu’ils voudront.

J’ai très souvent refait cette expérience, comme si les leaders des communautés défavorisées que tout le monde pousse à « s’en sortir » en abandonnant les autres, n’attendaient que cette provocation pour changer de stratégie.

René Girard explique que le sacrifice d’un bouc émissaire choisi dans le groupe, fascine le groupe, le scelle et construit la paix dans le groupe. J’ai vu que le changement d’un bouc émissaire en contributeur actif central dans le groupe a un effet tout aussi puissant : si Chris est là, s’il n’est pas rejeté par les animateurs, alors je n’ai pas besoin de craindre pour moi, je n’ai pas besoin de montrer à tout instant que moi je ne suis pas comme Chris, que je suis mieux que lui. S’il est là, la paix vient et on peut se mettre à lire, à peindre, à créer, à jouer.

Commentaires

4 avis pour Quand un peuple parle

  1. Vous êtes invité !

    Si vous êtes sur la région lyonnaise, venez échanger autour de ce livre.
    Même si vous ne l’avez pas encore terminé 😉

    Apéro-rencontre mardi 14 juin à 18H30
    Maison Quart Monde
    28, rue de l’Annonciade – 69001 Lyon
    atd.rhone-alpes@atd-quartmonde.org

  2. Un livre fondateur à offrir à toute personne qui souhaite mieux connaître la démarche d’ATD Quart Monde. C’est aussi un livre optimiste et qui propose un vrai modèle de société.

  3. Note 5 sur 5

    Quand un peuple parle… Un titre lourd de sens pour un livre, qui est, selon moi, puissant, facile à lire, très vivant et en même temps très bien documenté. Un livre à lire, à réfléchir et à travailler…

    ATD Quart-Monde, un combat radical contre la misère, le sous-titre d’un livre politique au sens fort du mot, un livre pour bâtir un autre avenir tous ensemble, un livre à partager…

    Michel Lansard
    –> http://jautre.com/quand-un-peuple-parle/

  4. Note 5 sur 5

    Un livre limpide, vivant, passionnant pour tous ceux qui cherchent à s’engager contre la misère

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Dans la même thématique
+
Plus de produits
inscrivez-vous à notre newsletter
Entrez votre adresse mail et vous recevrez automatiquement toutes les dernières infos nous concernant.
OK