Accueil
>
Livres
>
Littérature
>
Dans les cicatrices de la ville
Dans les cicatrices de la ville
DE
Jaime SOLO
nombre de pages :
135
|
prix :
9,00 TTC
|
isbn :
979-10-91178-32-7
date de parution :
2015

Sur une gigantesque décharge au Guatemala, des hommes, des femmes, des enfants travaillent, vivent et meurent. En vingt-huit nouvelles dignes des plus grandes plumes de la littérature hispanique et latino-américaine, l’auteur nous livre le puissant récit d’une humanité luttant avec acharnement pour sa dignité.

description

Ces nouvelles regorgent de couleurs et de senteurs qui transportent le lecteur en Amérique latine, dans cette gigantesque décharge au Guatemala où se retrouvent parqués des hommes, des femmes et des enfants. La faim, la maladie, la mort hantent tous ces personnages, mais l’espoir n’est jamais loin… L’espoir d’« un jour sans faim », d’avoir enfin des « maisons de rêve » et la prétention que leurs enfants ne vivent pas comme eux.

Dans les cicatrices de la ville raconte, à la manière de Juan Rulfo, le territoire d’un peuple exclu. Il passe en revue ceux dont on ne connaît ni la voix, ni la mémoire : « dans ces cicatrices de la ville, l’humanité saigne. »

Jaime Solo, volontaire permanent d’ATD Quart Monde, a vécu 5 ans avec sa famille au Guatemala, là où ATD Quart Monde mène des actions éducatives et culturelles depuis 25 ans, et a côtoyé au quotidien les personnes qui inspirent ces récits.

extrait

Extrait de la nouvelle La fête des savoirs
« Rien de ce que nous voyons cet après-midi ne nous parle de doña Chinta, ni de son balai de palmes avec lequel elle a scrupuleusement préparé le terrain. Elle a balayé la terre craquelée par le soleil du matin, qu’irrémédiablement la pluie du soir rendra à la gadoue. Elle a chassé les animaux de la maison. Elle est allée demander un peu d’eau pour que le piétinement des gamins ne soulève pas trop de poussière. [… ] Fière d’accueillir la bibliothèque de rue devant sa maison. Bien que ses filles n’aillent pas à l’école ou que chez elle il n’y ait pas d’étagère pour des livres, ni même de livres. »

Commentaires

2 avis pour Dans les cicatrices de la ville

  1. Anonyme

    Des récits de vie racontés avec un vrai don littéraire. Des temps forts où toutes les énergies se rassemblent comme par exemple trouver de quoi organiser une veillée mortuaire.Un témoignage poignant qui nous donne l’impression d’être au côté des plus pauvres.

  2. Laurent

    Des ces interstices éclot la richesse de notre humanité, qui peut s’étioler dans l’abondance.
    Merci pour cette mise en lumière, qui offre à tous ces richesses.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Dans la même thématique
+
Plus de produits
inscrivez-vous à notre newsletter
Entrez votre adresse mail et vous recevrez automatiquement toutes les dernières infos nous concernant.
OK