Entrez votre recherche ci-dessous :

« On peut gagner plus avec le RSA qu’avec le SMIC » : vrai ou faux ?

C’est faux dans tous les cas. Mais c’est ce que pensent 76 % des Français

(CREDOC, Enquête « Conditions de vie et Aspirations », 2014).

Si l’on galère avec le SMIC, on galère encore plus avec le RSA. Le montant du SMIC net mensuel est de 1 144 € en 2016, un peu plus que le seuil de pauvreté (1 000 €). Le montant du RSA est bien inférieur : 462 € (sans aide au logement). L’erreur que l’on commet souvent en pensant que l’on peut gagner plus au RSA qu’au SMIC est de croire que seul celui qui bénéficie du RSA peut accéder à d’autres aides sociales. En réalité, bénéficiaires du RSA et travailleurs (pauvres) au SMIC ont souvent accès aux mêmes aides.

Prenons le cas d’une famille locataire à Paris avec un loyer de 700 € mensuels et une aide au logement APL :

capture-du-2016-09-21-112838

L’écart de revenus est de 688 € mensuels. La famille au SMIC ne dépasse pas de beaucoup le seuil de pauvreté.

capture-du-2016-09-21-122513

L’écart de revenus est ici de 551 € mensuels. Là encore, la seconde famille est proche du seuil de pauvreté et fait pratiquement partie des « travailleurs pauvres ».

capture-du-2016-09-21-123524

Dans cet exemple, l’écart de revenus est de 516 € mensuels et le parent isolé au SMIC bénéficie aussi de certaines aides sociales, bien qu’il ne soit pas « travailleur pauvre » car ses revenus se situent au-dessus du seuil de pauvreté.

Dans le cas d’une personne seule et sans enfant, l’écart entre SMIC et RSA est moins important mais il est tout de même réel : environ 300-350 euros. La personne au SMIC n’a alors pratiquement pas accès aux aides (logement, santé, transports, énergie) mais bénéficie de la prime d’activité d’environ 160 euros par mois. Ce cas représente environ 5 % des foyers fiscaux en France.
Précisons que même avec un écart de cette nature, une personne au RSA préférera souvent travailler plutôt que rester sans activité (au moins un tiers d’entre elles, selon une étude de 2002).

couv_idees_fausses_2017_200ATD Quart Monde publie l’édition 2017 de l’ouvrage de référence qui démonte les idées fausses. Indispensable plus que jamais en période électorale.

Commandez la série de 15 affiches sur les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté (prix 15 euros)

Retrouvez les arguments pour déconstruire plus de 100 idées reçues dans le livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté (5 euros).