Entrez votre recherche ci-dessous :

Mille et un territoires à Laval : échos d’un travail commun parents-enseignants pour la réussite de tous les enfants

 » St Nicolas et Pavement se mobilisent avec les parents pour la réussite de tous à l’école »

Les commencements

Tout commence par des liens tissés par des membres d’ATD Quart Monde de Laval, avec le coordinateur REP+[1] mais aussi avec les Maisons de quartier de St Nicolas et Pavement.
Il y a quelques années, le groupe local ATD Quart Monde de Laval avait été sollicité par la Municipalité pour proposer aux directeurs de ces Maisons de quartier ainsi qu’à l’épicerie sociale et au Médiateur de quartier, une formation selon la démarche du Croisement des savoirs et des pratiques© avec des personnes en situation de précarité,  à partir d’une question qui leur semblait fondamentale dans leur métier : « Comment aller chercher les plus éloignés ? ceux qu’on ne voit pas ? »
Ce questionnement se posait aussi quant à la participation effective des parents à l’école. Comment renforcer le lien parents-enseignants-acteurs de quartier pour la réussite de tous les enfants ?

État des lieux

Des actions sont déjà en place dans le cadre du dispositif REP+ : L’accueil individualisé de tous les parents pour les réunions de rentrée et pour la transmission des résultats scolaires ; des cafés-parents et des temps conviviaux au collège et dans chaque école ; l’accompagnement à la scolarité en lien avec les partenaires en priorité pour des familles éloignées de l’école ; des temps de classe ouverte aux parents, « temps de jeux de société », création d’un espace ludique…
Des actions en lien avec l’école  existent aussi dans les Maisons de quartier : des temps de jeux en famille aux écoles maternelles ; le projet CLAS[2] pour favoriser l’implication des parents dans le suivi éducatif de leurs enfants ; une médiation avec l’école en lien avec le PRE[3] et participation aux comités techniques des écoles ; un groupe de travail sur l’accompagnement des familles allophones ; le réseau inter culturalité/parentalité des 3 mondes ; à l’école Jules Verne : des petits déjeuners et création de jeux …

La construction du projet

Forts de cette volonté d’aller plus loin dans une mobilisation commune de toute la communauté éducative, une première rencontre réunissant de nombreux partenaires a lieu le 5 février 2016. Autour de la table, on y retrouve le Coordinateur REP+ mais aussi l’Inspecteur de l’éducation nationale, la Conseillère pédagogique DSDEN 53[4], l’Infirmière scolaire, l’Assistante sociale de l’Antenne solidarité du Conseil départemental, l’ALSH[5] « Les chemins », des représentants de chaque école Jules Verne et Badinter, du collège Gerbault, des Maisons de quartier, d’ATD Quart Monde. Trois autres réunions de concertation suivront jusqu’en septembre 2016.

Une dynamique

« St Nicolas et Pavement se mobilisent avec les parents pour la réussite de tous à l’école » est alors lancé avec les écoles Jules Verne et Badinter et l’engagement des référents famille de chaque Maison de quartier, sur la base d’un travail de dialogue entre groupe de pairs Parents et Enseignants.
Le défi est de permettre la participation de TOUS les parents, en particulier de ceux qu’on ne voit pas et pour qui les relations avec l’école sont compliquées …
Tout se joue dans la façon d’inviter, de présenter ce projet pour une éducation partagée.
La question de la participation des personnes non-francophones reste cependant posée.

 » On a besoin des parents pour la réussite des enfants. »
 » C’est pour mieux dialoguer entre les parents et les enseignants. »
 » On va unir nos forces et se mettre ensemble pour la réussite de tous les enfants. »

Durant l’année scolaire 2016-2017, quatre rencontres sont proposées aux parents dans chaque école sur les thèmes des « souvenirs d’école » et « des peurs », à partir des vidéos de l’outil de formation Familles-Ecole-Grande pauvreté
On notera une participation moyenne de neuf parents sur un total de dix rencontres : quatre réunions en groupe de parole parents et une réunion en Croisement parents-enseignants pour chaque école.
Avant l’ultime rencontre de croisement avec les enseignants, une synthèse de tout ce qui s’est dit est partagée à la sortie d’école pour en discuter. C’est un moment fort pour ceux qui y ont participé, d’expliquer et de dialoguer avec d’autres parents.
Les enseignants ont eu de leur côté deux rencontres préparatoires sur le temps imparti en REP+.
De multiples sujets ont été abordés : comportement des enfants, problèmes de communication, peurs des uns et des autres, questions de racisme, rendez-vous enseignants-parents, classes de décloisonnement ….

Paroles

Lors de la réunion de bilan, tous sont heureux du dialogue qui s’est instauré.
Des mamans : « On a tous envie que nos enfants réussissent ! », « La méthode est vraiment bien, les parents se sont lâchés! « , « Maintenant, il faut arriver à des choses concrètes !  »
Des enseignants : « Il faudrait une garde d’enfants (pour le temps de croisement) ! », « On a pris conscience de malentendus ! »,   » C’était avec des familles que nous connaissions. Il faudrait qu’on soit avec ceux qu’on ne voit pas ! »
Des animateurs : « Comment mettre les enfants dans le coup ? »,  » Les parents, ça changeait à chaque fois. C’est difficile ! »,  » Ce n’est pas que l’école, c’est ensemble, tout le quartier, la « rue ». Si c’est apaisé dans le quartier, ça ira mieux à l’école ! »
Des professionnels : « Bonne initiative ! « , « ça a été un lieu de parole libérée pour les parents ! « , « Des thématiques intéressantes ! « ,  » Il faut qu’il y ait du plaisir pour revenir une seconde fois ! »

L’avenir

Nouvelle année scolaire ! Avec plein d’idées !
Et le désir encore plus fort que les parents dont l’école est le plus éloignée, puissent se sentir attendus et accueillis parce qu’on a besoin d’eux pour construire ensemble un projet « pour que ça se passe bien à l’école et que nos enfants réussissent ».
Une première rencontre de croisement Parents-enseignants a eu lieu dans les deux écoles début octobre. Un sujet a été choisi dans chaque école, à travailler durant cette année, en vue d’imaginer ensemble une action concrète et réaliste : « L’agressivité, la violence : Apprendre à se respecter adultes, enfants. Le respect, c’est la base de tout. Se respecter soi même, respecter les enseignants » et « Comment susciter et développer l’implication des parents à l’école pour favoriser la co-éducation ? »

[1] REP+ : Réseau Education Prioritaire Renforcé (Education nationale)
[2] CLAS : Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (Direction de la Cohésion sociale)
[3] PRE : Programme de Réussite Educative (l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, Acsé)
[4] DSDEN 53 : Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale de la Mayenne
[5] ALSH : Accueil de Loisirs Sans Hébergement