Entrez votre recherche ci-dessous :

L’ombre de la souche

L’ombre de la souche

Un roman passionnant qui, à partir de l'histoire d'un enfant placé dans un foyer, puis au service d'une famille paysanne, parcourt l'histoire du placement des enfants en Suisse.

Ce roman biographique relate l’enfance et la jeunesse d’un enfant placé dans un foyer et par la suite, à douze ans, mis au service d’une famille paysanne.

L’auteur a été enseignant une trentaine d’années durant dans un collège de Berne. C’est le questionnement de sa fille qui l’a conduit à vouloir en savoir plus sur ses racines, sur l’histoire de sa famille. A savoir pourquoi il s’était retrouvé, nourrisson déjà, dans un home pour enfants et plus tard, à l’âge de douze ans, placé dans une famille de paysans.

Né en 1937, il a connu le même destin qu’un oncle, une tante et sa propre mère une vingtaine d’années auparavant. Il a voulu comprendre sa propre histoire et comment elle s’imbriquait avec celle de ses grands-parents maternels, « gens de voyage », arrivés de France en Suisse juste avant la Première Guerre mondiale. Il a également voulu inscrire son histoire dans l’histoire du placement des enfants en Suisse, que ce soit en institutions ou dans des fermes, là où ils ont servi de main-d’œuvre à bon marché jusque dans les années 1960.

Roland M. Begert ne s’est pas mis uniquement à la recherche de son histoire propre, mais avec son livre, il met dans les mains des lecteurs et lectrices des pages de l’histoire contemporaine. En suivant les pas de Florian, le héros du livre, on découvre le chemin de vie d’un jeune homme dans des conditions qui, dans la première moitié du XXe siècle, furent la réalité de dizaines de milliers d’enfants.

Ce livre est le témoignage d’une recherche de traces motivée par la volonté de comprendre. Son langage clair, la véracité historique du récit, rendent ce roman passionnant et accessible à tous.

Édition Liebefeld – 2009 – 305 p.

Compte rendu publié dans la Revue Quart Monde n° 217.

Sur le même sujet, aux Éditions Quart Monde : Réussir la protection de l’enfance avec les familles en précarité