Entrez votre recherche ci-dessous :

La société française et ses pauvres

La société française et ses pauvres

L'expérience du Revenu Minimum d'Insertion (RMI).

Après l’exposé de sa méthode et du sens qu’il donne à la notion d’insertion, Serge Paugam précise que la politique du Revenu Minimum d’Insertion, dont les mécanismes sont complexes, est « un mode de régulation du lien social à un moment donné de l’histoire économique et sociale » de la France.

Trois parties composent cet ouvrage.

La première retrace les figures de la pauvreté en France à travers les inégalités, les problèmes de logement et les lignes de fracture de l’extension du chômage qui fragilise les liens sociaux. Il montre que l’introduction de la nouvelle pauvreté déconcerte les services d’action sociale.

Une deuxième partie analyse la place des pauvres dans la nation entre 1789 et 1989 et en particulier, l’évolution de la notion de pauvreté dans l’élaboration de la loi où l’insertion n’est pas un préalable à l’obtention du RMI mais un objectif. Il aborde ensuite le délicat problème de l’insertion et du rôle des travailleurs sociaux.

La troisième partie fait le point sur les conséquences de la politique du RMI qui concerne une population hétérogène et pour laquelle il élabore une typologie en trois aspects :
– difficile équilibre et même tension entre assistance et emploi,
– amélioration éventuelle du confort familial (biens de consommation, santé, etc.) et maintien des relations avec les travailleurs sociaux,
– reconquête de la dignité mais persistance des difficultés d’intégration sociale.

Serge Paugam note aussi qu’il reste un ensemble de personnes qui ne bénéficient pas du RMI, en majorité des personnes sans domicile fixe.

En conclusion, l’auteur reconnaît les bienfaits de cette loi qui a amené le renforcement des instances locales et valorisé l’insertion par l’emploi.

Presses Universitaires de France – Quadrige – 2002 (réédition) – 317 pages.