Entrez votre recherche ci-dessous :

La pauvreté et l’argent

La pauvreté et l’argent

Il s'agit d'entretiens, souvent assez longs, avec 9 personnalités, ayant chacune un point de vue sur ce sujet, à partir de leur discipline, de leurs responsabilités professionnelle, sociale, associative ou élective.

Quelques extraits pour donner une idée de leur diversité.

Philippe Sassier, historien : « Cette inutilité fatale, perçue comme une absence de participation, est le corps même de l’esseulement du pauvre : on n’attend plus rien de lui »
Serge Paugam, sociologue : « Aujourd’hui ce qui prévaut, c’est la dette des pauvres envers la société et non plus la dette de la société envers les pauvres. »
Julien Damon, observateur : « S’est installée une forme de sous-traitance de l’aide par le monde associatif »
Véronique Fayet, praticienne, Présidente du Secours catholique : « Ma vraie crainte, c’est que l’on avance avec les moins pauvres et que soient laissés sur le bord de la route les plus pauvres. »
Claire Hedon, praticienne, Présidente d’ATD Quart Monde : « Comment objectiver le mépris d’un regard, traduire la honte en critère mesurable ? »
Charles-Henri Filippi, banquier d’affaires : « L’inégalité grandissante dans la répartition des richesses a fait monter très haut l’amertume des peuples et le sentiment d’injustice. »
Thierry Sibeude, entrepreneur social :  « Il faut en fait changer de paradigme et partir des véritables besoins des gens en situation de pauvreté. »
François Bourguignon, économiste : « La révolution numérique risque de renforcer les disparités et d’accroître les différences de revenus, donc la pauvreté. »
Stéphane Gatignon, homme politique, ancien maire : « Aujourd’hui les trois quarts des personnes qui travaillent dans l’insertion pourraient avoir un travail tout à fait normal. »

Au total, un ensemble d’analyses et de réflexions qui portent toutes la marque d’une inquiétude devant la persistance de la pauvreté et de la grande pauvreté dans nos sociétés. La plupart cherchent à cerner les défis à relever, les nouvelles politiques publiques et les changements de paradigme à promouvoir.

L’intérêt de ce « dossier » est d’avoir rassemblé en un document unique ces diverses approches. De lecture très abordable, elles permettent conjointement de ressaisir de manière plus accessible un grand nombre d’enjeux actuels de la lutte contre la pauvreté.

Daniel Fayard

Éditions Cent Mille Milliards – Revue Au fait 8 regards sur – 2018 – 228 pages

Compte rendu publié dans la Revue Quart Monde n° 247.