Entrez votre recherche ci-dessous :

Pour un accès de tous les enfants à la cantine

L’accès à la cantine scolaire « reste souvent entravé par des véritables discriminations », constate le Défenseur des droits dans un rapport publié fin juin 2019.

Il souligne en effet que de nombreuses communes réservent encore trop souvent l’accès à la cantine aux enfants dont les parents travaillent ou le refusent à des enfants résidant dans des habitations précaires.

Alors que 7 enfants sur 10 fréquentent les cantines des écoles primaires, la restauration demeure un service public facultatif dans l’enseignement primaire, contrairement aux collèges et aux lycées. Les disparités entre collectivités se répercutent sur les tarifs pratiqués dont elles ont le libre choix. Le coût de l’inscription constitue donc souvent un obstacle majeur pour les familles les plus pauvres.

Le Défenseur des droits rappelle également que « le règlement des factures impayées doit uniquement faire l’objet de procédures entre les collectivités et les parents, sans impact sur les enfants ». Il appelle à bannir la pratique du « déjeuner humiliant » visant à servir aux enfants des menus différenciés afin de faire pression sur les parents et à ne pas recourir aux exclusions.

Il estime donc qu’une réflexion sur l’évolution du statut du service public de restauration scolaire mériterait d’être amorcée, afin que le droit à l’éducation et l’obligation scolaire aient un caractère effectif.

Plus sur www.defenseurdesdroits.fr