Entrez votre recherche ci-dessous :

A voir en mars 2019

La chronique de Bella Lehmann-Berdugo

Coup de coeur : Rosie Davis. Paddy Breathnach. Fiction. Irlande. 2019. 1H26. VOST.

A Dublin, en plein hiver, quatre jeunes enfants et leurs parents, sont réfugiés dans leur voiture en attendant un nouveau logement. « On est enfermé dehors, on a perdu les clés », résume la mère Rosie. Pendant que son mari travaille dans un restaurant, elle passe ses journées au téléphone en quête d’hôtel pour dormir. Continuer l’école, se nourrir, se laver, faire ses besoins, tout est concret. Avec une réelle tension dramatique, tour à tour affleurent l’inquiétude, la honte, le découragement mais surtout la persévérance extraordinaire de ce couple uni qui protège la joie et la dignité d’être ensemble à tout prix. Rosie, une héroïne moderne lumineuse.

Les drapeaux de papier. Nathan Ambrosioni. Fiction. France. 2019.1H43.

Vincent, 30 ans, sort de prison où il a purgé une peine de douze ans. Exclu de sa famille et de la société, il se réfugie chez sa sœur Charlie, 24 ans, qui se rêve artiste plutôt que caissière. Il lui faut trouver du travail, reprendre confiance en lui. Tous deux semblent livrés à eux-mêmes, mis à part, pour lui, l’écoute d’une psychologue. Le récit avance au rythme de deux êtres fraternels qui doivent s’apprivoiser, soutenu par des acteurs tout en nuances. Des silences et des dialogues très justes, une caméra proche des corps et une grande pudeur des sentiments.

Meltem. Basile Doganis. Fiction. France/Grèce. 2019. 1H27.

Elena, à la recherche de ses origines, et deux amis banlieusards sont en vacances sur l’île grecque de Lesbos. Ils croisent le destin d’un jeune syrien réfugié. Un regard sur les interrogations et les fragilités de la jeunesse plus que sur la question migratoire.