Entrez votre recherche ci-dessous :

journée mondiale du refus de la misère 17 octobre logoCette journée a pour objectifs :

  • de donner la parole aux personnes vivant dans la pauvreté et la prendre en compte. « Nous ne voulons pas seulement raconter notre vie ; nous voulons aussi participer », disent les plus pauvres. Toute personne aspire à être reconnue dans sa dignité égale à celle des autres et à participer à la construction du monde. De leur expérience de vie particulière, faite de souffrances mais aussi de luttes quotidiennes, les personnes pauvres tirent une connaissance. Celle-ci est indispensable à l’ensemble de la société pour bâtir plus de justice.
  • de rassembler tous ceux – du simple citoyen au plus haut responsable – qui veulent s’engager avec les plus pauvres. Rejoindre ceux-ci dans leur combat, c’est chercher à bâtir avec eux des relations d’égalité. C’est chercher et penser avec eux des réponses face à l’exclusion, à partir de leur vie et de leur savoir.
  • Téléchargez le document « Points de repères pour la Journée mondiale du refus de la misère » réalisé par le Secours catholique, ATD Quart Monde et Amnesty International section française En 1992, cette journée a été reconnue par les Nations unies. Elle est célébrée dans le monde entier, au-delà du Mouvement ATD Quart Monde.

Le site officiel de la Journée mondiale du refus de la misère : www.refuserlamisere.org.

Voir aussi des outils pédagogiques pour engager les enfants et les jeunes dans le refus de la misère.