Entrez votre recherche ci-dessous :

«Cassos’!» Tout le monde a déjà entendu ce mot, lancé comme une réplique méprisante, ou simplement comme une façon de se chamailler entre amis. C’est un mot devenu banal. Est-ce qu’on se demande ce qu’il signifie? Cas social. Il signifie que l’on associe les galères que traverse une femme, un homme, un enfant, avec le fait d’être un poids pour la société. Il signifie que cette personne est différente des autres. Il signifie que cette situation de pauvreté est méprisable, et que l’on peut faire de la pauvreté de quelqu’un, une source de moquerie. « On considère les personnes pauvres comme inférieures ». C’est la constatation d’un lycéen, faite durant une discussion en classe, sur la misère en France.
Un des aspects les plus forts de la misère est le mépris que subissent les personnes en situation de grande précarité. Cette violence qui leur est faite les réduit au silence. On se demande souvent comment combattre la misère. Que peut-on faire, chacun, en tant que citoyen, pour la détruire? La réponse est souvent que l’on ne peut rien faire seul. Mais si nous choisissions plutôt de regarder en face notre responsabilité, dans l’existence et la reproduction de cette misère? Chacun de nous a le pouvoir de choisir ses mots, de questionner ses jugements, de considérer l’autre avec respect, quelque soit sa vie. Ce dossier se veut un guide pour tous ceux engagés dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il s’adresse aux jeunes de tous les milieux, aux éducateurs, aux animateurs, aux parents, aux enseignants qui se rencontrent pour réfléchir, échanger, afin de développer un « savoir vivre ensemble » indispensable à toute société.

Téléchargez le dossier pour les 12-18 ans