Entrez votre recherche ci-dessous :

Jean-Michel, mécanicien et salarié polyvalent dans l’EBE de Colombey-les-Belles : « J’ai jamais aimé les formalités, j’ai jamais touché le RSA ni rien. C’est que j’ai ma dignité… Ce que ça m’apporte d’avoir été embauché ? C’est intéressant d’avoir un salaire tous les mois, je reconnais. Et puis je côtoie des gens qui sont contents. Mais l’essentiel c’est d’avoir l’emploi. »

Nadine, salariée à La Recyclerie de la même EBE : « Quand j’ai signé mon contrat, j’ai pleuré devant le directeur. C’était pas réel, un CDI tout de suite ! J’avais demandé à faire de la vente. Ici, j’adore. Avant, j’ai été neuf ans au chômage, j’ai fait des formations qui m’ont menée à rien. C’est atroce de rien faire. Pour les gens on est des cas sociaux, des fainéants… »

Jefferson, de l’équipe Maraîchage de l’EBE à Loos : « C’est la Mission locale qui m’a parlé de Territoires zéro chômeur de longue durée. J’ai été aux réunions, j’ai pris un temps complet, on peut aussi choisir ses horaires. Maintenant que je travaille, je fais des choses, je rencontre des gens. Je pense à passer mon permis. Je suis fier aussi. »

Le projet Territoires zéro chômeur de longue durée est une expérimentation novatrice qui permet de créer de l’emploi grâce à des Entreprises à But d’Emploi (EBE), qui embauchent – sur la base du volontariat – des chômeurs de longue durée en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique. Ces entreprises particulières sont financées, pour l’essentiel, par la réaffectation des coûts et des manques à gagner liés au chômage de longue durée. L’objectif : montrer que personne n’est inemployable et que grâce à la mobilisation collective, l’économie peut être au service de l’humain et de la planète, à condition que les plus éloignés soient au coeur de la démarche.

Lancé par ATD Quart Monde, rejoint par d’autres acteurs de la lutte contre l’exclusion (Emmaüs France, Le Secours catholique, Le Pacte civique, La Fédération des acteurs de la solidarité…), le projet est expérimenté dans 10 territoires de 5 000 à 10 000 habitants depuis janvier 2017, dans le cadre d’une loi d’expérimentation votée à l’unanimité par le parlement le 29 février 2016. Aujourd’hui, plus de 600 personnes ont été embauchées dans les onze Entreprises à But d’Emploi créées. En septembre dernier, le président de la République a annoncé une extension du projet à d’autres territoires d’ici 2020.

Pour en savoir plus sur le projet commandez le livre bilan d’étape à paraître le 18 avril. 

Derniers articles

PRÉMERY, UN TERRITOIRE ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE

TERRITOIRES ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE : ALLER CHERCHER LES PLUS ÉLOIGNÉS DE L’EMPLOI

TERRITOIRES ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE, C’EST PARTI !

A MAULÉON, TERRITOIRES ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE FAIT RENAÎTRE L’ESPOIR

AFFLUENCE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR LE PROJET « TERRITOIRES ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE »

« TERRITOIRES ZÉRO CHÔMEUR DE LONGUE DURÉE » : LE PROJET EN NEUF QUESTIONS