Entrez votre recherche ci-dessous :

Nous oublions souvent que les personnes très pauvres sont victimes de violences quotidiennes. ATD Quart Monde présente le fruit de ses recherches sur la relation existant entre misère et violence.

« Le résumé est instructif et en même temps terrifiant. La misère est une forme non apparente de « violence »[…] qui constitue le grand défi de la société à l’échelle globale. »   Federico Mayor Zaragoza1, Ancien Directeur Général de l’UNESCO.

Ce rapport est le résultat de trois années de recherche dans 25 pays, dont le point culminant a été le colloque international2 qui s’est tenu à la Maison de l’UNESCO en janvier dernier.

Plus de 1000 personnes venues du monde universitaire, professionnel, associatif, ainsi que de la grande pauvreté ont participé à ce travail d’investigation.

« Ce travail a mis en évidence qu’aucun autre groupe de personnes n’est soumis à autant de violence, autant de châtiment, autant de ségrégation, autant de contrôle et de mépris que les personnes qui vivent dans la pauvreté »
Magdalena Sepulveda Carmona, Rapporteur Spéciale des Nations Unies sur « Extrême Pauvreté et Droits de l’Homme »