Entrez votre recherche ci-dessous :

Mauvaise nouvelle : Renoncement aux soins des plus précaires

 Le renoncement des plus modestes à un examen ou un traitement médical pour raisons financières est plus élevé que pour l’ensemble de la population, explique la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) dans un dossier consacré au non-recours aux prestations sociales en France, publié le 5 juin.

L’écart, qui oscille entre 3 et 4 points, est persistant entre les années 2010 et 2017, notamment pour les soins dentaires.

Plus sur https://drees.solidarites-sante.gouv.fr