Entrez votre recherche ci-dessous :

Mauvaise nouvelle : Poids des dépenses de logement

La baisse de l’activité consécutive au confinement a eu un impact considérable sur les revenus de plus d’un tiers des actifs, constate l’Institut de recherche économique et sociale, dans une étude parue en avril. Ce choc a été particulièrement brutal pour les ménages d’actifs qui doivent subvenir à leurs besoins essentiels avec d’importantes charges fixes, notamment pour se loger.

L’institut estime ainsi qu’entre « 6 et 7 millions de personnes » pourraient connaître des difficultés à payer leurs dépenses de logement. Plus sur www.ires.fr