Entrez votre recherche ci-dessous :

Mauvaise nouvelle d’avril : Fracture numérique à Pôle emploi

Le développement de l’offre de services numériques est un « levier majeur de la stratégie de Pôle emploi », constate la Cour des comptes dans son rapport annuel publié le 25 février. Pôle emploi déploie « des efforts importants pour prendre en charge les publics peu familiers du numérique », mais la Cour des comptes pointe cependant « le risque que les demandeurs d’emploi les plus fragiles ne fassent pas valoir leurs droits » en raison de la fracture numérique. « Le cadre actuel repose très largement sur l’auto-évaluation des personnes concernées, qui ne sont pas toujours en mesure de faire elles-mêmes un diagnostic éclairé et peuvent parfois être dans une posture de déni. La question de l’aptitude à l’usage des services en ligne est abordée de manière succincte dans le processus d’inscription en ligne », regrette la Cour des comptes.

L’approche que développe aujourd’hui Pôle emploi comporte en outre « le risque de confondre autonomie dans l’usage du numérique et autonomie dans la recherche d’emploi. Or, beaucoup de personnes autonomes du point de vue numérique ne sont pas capables de définir elles-mêmes ce dont elles ont besoin pour leur parcours », pointe la Cour des comptes.