Entrez votre recherche ci-dessous :

La France Ne Protège Pas Ses Enfants Contre La Misère

Suite à sa demande lors de la Journée mondiale du refus de la misère, ATD Quart Monde est invité ce 20 novembre à participer à une réunion sur la protection de l’enfance, organisée par le Président de la République, à l’occasion du vingtième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

ATD Quart Monde s’appuie sur son expertise et sur les observations faites à la France par le Comité des Droits de l’enfant de l’ONU pour demander au Président quelques décisions précises renforçant le soutien dont ont besoin les familles les plus défavorisées pour assurer l’avenir de leurs enfants.

LOGEMENT

Des milliers d’enfants vivent avec leurs familles dans l’errance , d’hôtels en hébergements d’urgence… Faute de logements.
– ATD Quart Monde demande au Président de lancer l’étape 2 du DALO, centré sur l’offre, en concertation avec les collectivités locales.
– ATD Quart Monde demande que l’Etat reprenne la main sur le pilotage des opérations de démolition-reconstruction.

ECOLE ET DISCRIMINATION

L’échec scolaire des enfants de milieu défavorisé est massif et ruine leur avenir. Un enfant ne
peut apprendre s’il craint les moqueries à son égard, à l’égard de sa famille, de son quartier.
– ATD Quart Monde demande au Président que cessent les dérives de stigmatisation de certains enfants, certaines familles, certains quartiers.
– ATD Quart Monde demande au Président un changement de cap dans la politique éducative du gouvernement pour que cessent les écoles-ghetto et que l’école de la République ait les moyens de soutenir les enfants les plus vulnérables.
– ATD quart Monde demande que la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) puisse être saisie pour discrimination sociale.

PROTECTION DE L’ENFANCE

Les familles les plus défavorisées vivent dans la hantise du placement de leurs enfants.
– ATD Quart Monde demande que les professionnels soient formés avec les parents défavorisés pour apprendre ensemble à se comprendre et à soutenir les projets familiaux.
– Lorsque des enfants sont placés, ATD Quart Monde rappelle que trop souvent leurs parents n’ont pas le soutien auquel ils ont droit. Ils contestent le projet de réforme de l’adoption qui consacre le « délaissement parental » de manière floue et dangereuse.

La présence à cette rencontre de la Garde des Sceaux et l’absence de son homologue de l’Education Nationale fait craindre que les soutiens envisagés pour les enfants soient plus de nature répressive et judiciaire qu’éducative. La jeunesse d’un pays n’est pas un problème, mais un avenir.

ATD Quart Monde appelle le gouvernement, les élus et les citoyens à des choix politiques et citoyens pour qu’aucun enfant ne soit condamné à vivre dans la misère.

Contact Presse :

Typhaine Cornacchiari

01 42 46 01 69 – 06 18 05 29 83
[email protected]