Entrez votre recherche ci-dessous :

La Bibliothèque de rue de Reims se réinvente

Les animateurs de la Bibliothèque de rue de Reims retrouvent peu à peu les enfants en s’adaptant aux règles sanitaires.

Comment reprendre la Bibliothèque de rue ? Voilà plusieurs semaines que les animateurs de celle de Reims se posaient cette question, après avoir maintenu un lien pendant le confinement en écrivant et distribuant un journal aux enfants puis en apportant des livres. Rompre l’ennui des enfants qui reprennent timidement l’école ou n’y vont pas encore, cela semble indispensable dans un quartier où les activités n’ont pas encore repris. Mais impossible de lire côte à côte comme d’habitude, ni de se passer les livres de main en main… L’école les habitue à des règles sanitaires strictes qu’on ne peut pas contourner et certains parents sont encore très inquiets.

Liberté retrouvée

Alors ce sera sans les livres, réclamés par les enfants, et sans trop échanger le matériel, en utilisant des masques et surtout en constituant deux groupes de 10 personnes au maximum. Après cette longue période confinée, les enfants ont besoin de parler de ce qu’ils ont vécu, de s’amuser, de chanter, danser, d’écouter des histoires, de bricoler ou dessiner… Chaque samedi de juin, ils ont pu faire tout cela en suivant un fil conducteur autour du thème des oiseaux. Après tout, ce sont eux qui ont égayé le quartier pendant le confinement.

Pour la première séance, début juin, les animateurs étaient un peu fébriles. Des tracts ont été remis à chaque famille pour annoncer la nouvelle formule. Le matériel était prêt et surtout le déroulement de la séance était dans tous les esprits : le conte du Roi et de l’Oiseau servira de support à cet atelier dédié à la liberté retrouvée.

« Je voudrais voler »

Qu’est-ce qui nous a le plus manqué quand nous étions confinés ? Que faisions-nous ? « Je me lavais les mains tout le temps et je ne pouvais pas couper mes cheveux. » Sur le moment, certains trouvaient qu’ils ne leur avaient rien manqué, puis, en réfléchissant, ils ont pensé au dehors et aux copains… « Cela me manquait de sortir beaucoup, beaucoup… Et de venir ici sur la petite place. » « Aller à l’école et manger des pizzas m’ont manqué.» Les enfants ont dit leur impatience de retrouver leurs amis, leur famille, de jouer dehors, de courir…

Puis, avec des modèles et en bravant le vent, chacun a pu dessiner l’oiseau aux mille couleurs du conte. Enfin, à tue-tête, les enfants ont répété un chant très rythmé accompagné par les djembés : « Comme toi l’oiseau, mon ami l’oiseau. Je voudrais voler sur la terre comme au ciel. Déployer mes ailes, pouvoir voyager, comme toi l’oiseau, je voudrais voler. »

La Bibliothèque de rue a ainsi repris, modestement et joyeusement, renouant les liens entre les enfants et les animateurs, heureux de se retrouver et de retourner à une vie plus normale. Les enfants ont été moins nombreux que prévu, mais il faut sans doute du temps pour que les parents reprennent confiance. L’équipe de la Bibliothèque de rue de Reims

 

Photo : Le retour de la Bibliothèque de rue pour le plus grand plaisir des enfants. © Pascale Laurent