Entrez votre recherche ci-dessous :
Journal d'ATD Quart Monde n° 446 Jan.2015

Sortir de la misère

Que signifie, pour les personnes confrontées aux privations, à l'indifférence et au mépris, « sortir de la misère » ? Il s'agit non seulement d'accéder à un mieux-être matériel, mais aussi à une utilité et à une reconnaissance.

Éditorial du journal

Du silence à la fierté

Il est beau que ce premier numéro de 2015 s’intitule « Sortir de la misère ». C’est à la fois un combat, un espoir et une réalité, comme le dit Maria Théron dans le dossier central. C’est le « mouvement » du Mouvement ATD Quart Monde. Nos engagements de militants Quart Monde, de volontaires permanents et d’alliés vont dans cette direction, côte à côte : sortir de la misère pour nous-mêmes, nos enfants, notre société.
J’ai rencontré en 2014 beaucoup de personnes engagées dans ce combat qui nous honore tous. Je pense spécialement à l’une d’elles, au parcours atypique, croisée dans un groupe d’ingénieurs auquel j’ai présenté le Mouvement dans le cadre d’une conférence. Cette femme a fait de grandes études et a aujourd’hui un métier qu’elle aime. Après la conférence, elle m’a m’appris qu’elle avait vécu dans la grande pauvreté jusqu’à l’âge de seize ans ; qu’elle avait été placée à huit ans dans un sanatorium, car le logement de sa famille était insalubre ; qu’elle avait cru ne jamais pouvoir en sortir et retrouver ses parents.
Ce passé est tellement douloureux que cette femme avait peur de n’être pas comprise. Elle a préféré que cela ne se sache pas, quitte à effacer ces seize années, même aux yeux de ses enfants, auxquels elle n’a glissé qu’un mot, un jour, à ce sujet.
Elle n’a jamais, non plus, osé approcher des associations engagées dans la lutte contre la misère. J’ai senti quel grand pas c’était pour elle de venir me parler. Je lui ai conseillé de s’abonner à Feuille de Route qui témoigne chaque mois de l’engagement d’ATD Quart Monde et d’autres de travailler de manière concrète à détruire la misère, sans laisser personne de côté.
La grande pauvreté est une violence qui réduit au silence. Les efforts de cette femme pour le rompre ne sont pas terminés. Combien de milliers ou millions d’autres personnes sont-ils pris comme elle dans cette violence et ce silence ?
Ce combat si important est si difficile qu’il nécessite que nous nous soutenions mutuellement et que nous transformions la honte et le silence individuels en résistance et en fierté communes.
Souhaitons-nous les uns aux autres beaucoup de courage et de fraternité pour continuer en 2015 le combat pour détruire la misère.

Pierre-Yves Madignier, président d’ATD Quart Monde France

Une journée avec l’équipe de Dakar

Des équipes permanentes d'ATD Quart Monde sont présentes dans une trentaine de pays. Mi-novembre, la journaliste Véronique Soulé a rencontré sur place des volontaires de Dakar, au...

À L’Isle-Adam, on joue pour mieux apprendre

Deux soirs par semaine, un petit groupe d'élèves de l'école Camus se retrouve à la ludothèque, dans le quartier de la Garenne. Ces temps forts permettent à chacun de regagner confiance dans ses...

À lire et voir en janvier 2015

Sortir de la misère Éradiquer la misère Démocratie, mondialisation et Droits de l'homme Sous la direction de Xavier Godinot L'ouvrage analyse les conditions nécessaires à la reconnaissance...