Entrez votre recherche ci-dessous :
Journal d'ATD Quart Monde n° 454 Sep.2015

17 octobre 2015, Journée mondiale du refus de la misère : agissez là où vous êtes

Un peu partout en France, des actions sont menées dans les quartiers et dans les territoires ruraux. Cette année, la Journée mondiale du refus de la misère rend hommage à ces hommes et à ces femmes qui se battent sur le terrain, à leur échelle et souvent sans bruit, pour qui pauvreté et précarité ne sont pas une fatalité.

Éditorial du journal

"Tout est né d'une vie partagée, jamais d'une théorie"

Dans un quartier de Tananarive que les récentes tempêtes ont inondé, nous réfléchissons avec des membres du mouvement sur nos projets et nos actions ensemble : qu’est-ce qui est le plus important ? Par quoi faut-il commencer ? Monsieur Joseph entre dans la conversation : « Le plus important, c’est la créativité.» Sa réflexion nous donne envie d’en savoir plus : « Expliquez-nous. » Il y a une dizaine d’années, malgré tous ses efforts, la vie était encore plus difficile pour lui et sa famille. C’est alors qu’avec des voisins, des volontaires d’ATD Quart Monde et des partenaires, il a contribué à créer MMM, une coopérative pour chasser la faim et la misère en apprenant et en travaillant ensemble : « Au début, on se retrouvait une demie journée par semaine, on essayait de fabriquer des choses pour les vendre, et puis une journée, et puis deux… On ne savait pas ce qu’il fallait faire, on cherchait, on essayait, on apprenait, on était ensemble… »
Face à la misère, on ne peut ouvrir des chemins d’avenir qu’en nous liant ensemble, à égalité, en mettant nos courages et nos intelligences en commun. En cet automne 2015, le monde est à la veille de rendez-vous importants : en septembre, le Sommet des Nations Unies fixera des Objectifs de développement durable jusqu’à 2030 et, en décembre, se tiendra la Conférence de Paris sur le climat. Partout, des responsables et des personnes engagés dans la vie politique, culturelle, spirituelle et sociale de nos pays, se mobilisent. Ils se questionnent sur les orientations à prendre, les actions prioritaires à entreprendre pour les 15 ans à venir. Ce sont des questions importantes et difficiles. Y aurait-il, dans le débat, une place pour la réflexion de Monsieur Joseph ? Si nous commencions par nous lier d’une manière nouvelle avec ceux qui résistent chaque jour à la grande pauvreté et aux effets négatifs des changements climatiques qu’ils sont les premiers à subir, alors nous pourrions être plus créatifs pour relever les grands défis d’aujourd’hui. C’est aussi ce à quoi nous invite l’ONU le 17 octobre prochain(1).
Isabelle Pypaert Perrin, Déléguée générale du Mouvement international ATD Quart Monde

(1) L’ONU nous invite à marquer le 17 octobre prochain, journée mondiale du refus de la misère, avec cet axe : « Construire un avenir durable : s’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination ».

Agissez là où vous êtes

Les attentats qui ont secoué la France en janvier dernier ont montré les conséquences graves des dérives identitaires, mais ils ont surtout mis en avant un élan de solidarité. Un élan qui...

Quand le musée du quai Branly s’expose en banlieue

Clichy-sous-Bois et Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, accueillent pour deux ans les Ateliers nomades, un projet que le musée a tenu à « co-construire ». "On ne voulait surtout pas venir avec...

Les habitants des Trois-cités à l’initiative

Quand on propose aux gens un soutien pour agir ensemble, ils s'en emparent. Reportage à Poitiers. En 2008, le centre socio-culturel des Trois-cités, un quartier de 12 000 habitants avec 25% de...