Entrez votre recherche ci-dessous :
Journal d'ATD Quart Monde n° 443 Sep.2014

17 octobre 2014, Journée mondiale du refus de la misère

Cette année, la Journée mondiale du refus de la misère met en lumière des actions individuelles et collectives qui démolissent des idées fausses (mais répandues) sur les personnes confrontées à la précarité et à la pauvreté.

Éditorial du journal

Jackie et tous les autres

La salle où se réunit le Comité international 17 octobre(1) résonne des discussions autour du thème affiché en grosses lettres sur le mur « Ne laisser personne de côté. Réfléchir, décider et agir ensemble »(2). Jackie, invitée par ce Comité, prend la parole : « Je ne peux pas garder ma porte fermée lorsque je sais que des gens sont dans la rue… ». La rue, Jackie la connaît. Elle y a grandi avec ses frères et sœurs. Avec son mari, elle n’a cessé de chercher à y échapper, passant d’un lieu d’hébergement à l’autre, avec l’espoir sans cesse renouvelé d’obtenir un jour un vrai logement où vivre en famille. Quand elle trouve un hébergement, elle y accueille ceux qui n’ont nulle part où aller, au risque d’être elle-même mal vue et expulsée. Son horizon, c’est les autres, ceux dont la misère mine la vie. Elle va jusqu’au bout de la rencontre avec eux, refusant de toutes ses forces que certains soient abandonnés. Comme tous ceux qui sont confrontés à l’extrême pauvreté, elle impose la paix et les droits de l’homme, avec peu de choses puisqu’elle ne possède rien,Isabelle-Perrin mais avec tellement à la fois puisqu’elle y met toute sa vie. En 2008, lors de l’inauguration de la Dalle à l’honneur des victimes de la misère(3) à Dublin, elle affirmait : « We want to be part of this stone… Cette Dalle, nous voulons en être pour tous ceux dont la vie est encore plus dure que la nôtre ». Elle et son mari ont souvent témoigné de pas franchis ensemble, pour que d’autres osent croire qu’ils sont possibles si des personnes tiennent avec vous quoi qu’il arrive. La vie de Jackie a été un combat pour que chacun donne ce qu’il a de meilleur. Il y a quelques semaines, elle nous a quittés, partie trop tôt, comme Christopher, Juliani, Thierry,… Ce combat continue, porté par les « millions d’hommes, de femmes et d’enfants, dont les cœurs à grands coups battent encore pour lutter, dont l’esprit se révolte contre l’injuste sort qui leur fut imposé, dont le courage exige le droit à l’inestimable dignité(4) ». Le 17 octobre 2014, nous ferons entendre l’appel inscrit sur la Dalle du Trocadéro partout où nous sommes, jusqu’aux représentants des États qui cherchent à se mettre d’accord sur de nouveaux Objectifs du développement durable, des objectifs qui n’oublieraient personne.
« Ne laisser personne de côté »… Avec qui y parvenir, si ce n’est avec ceux qui, comme Jackie, se sont forgé un savoir, une conception de l’être humain et de son inaliénable dignité, dans les épreuves d’une vie marquée par la misère ?

(1) Constitué de personnes de toutes origines, ce Comité a pour buts de promouvoir cette journée ainsi que des espaces de rencontre où des personnes puissent se soutenir pour lutter contre la misère.
(2) Thème international du 17 octobre 2014, Journée mondiale du refus de la misère, choisi avec le Comité international 17 octobre et les Nations Unies.
(3) Inaugurée le 17 octobre 1987 Parvis des Libertés et des Droits de l’Homme au Trocadéro à Paris.
(4) Joseph Wresinski, Je témoigne de vous, 17 octobre 1987

Isabelle Pypaert-Perrin, Déléguée générale du Mouvement international ATD Quart Monde

Événements prévus en France le 17 octobre 2014

Forte de la mobilisation citoyenne suscitée depuis un an par la publication du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté, l'édition 2014 de la Journée mondiale du...

Ici, ce sont les élèves qui enseignent

« Il n'y a rien à attendre des élèves décrocheurs. » FAUX ! Pascal Jourdren est professeur d'électrotechnique en 3e prépa-professionnelle au lycée Saint-Joseph de Lorient. Quand ils...

AMAP et jardins partagés accessibles à tous

À La Nouvelle-Orléans aux États-Unis, des familles qui ont la vie dure s'engagent elles aussi dans des projets de jardins partagés (ph. G. Sitter, ATD Quart Monde) « Les pauvres ne font pas ce...

« Donner aux enfants l’envie d’apprendre »

Atelier visuo-spatial de grammaire et d'orthographe (photo Émilie Jarno) « Les enfants pauvres sont moins aptes que les autres. » FAUX ! Dans des écoles du Morbihan, les professeurs misent...

À lire et voir en septembre-octobre 2014

À paraître en octobre 2014 En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté, édition 2015 Bert Luyts, Jean-Christophe Sarrot, Marie-France Zimmer Aussi indispensable que la...