Entrez votre recherche ci-dessous :

Publié aux Éditions Quart Monde et aux Éditions de l’Atelier, ce livre répond point par point à plus d’une centaine d’idées fausses sur les pauvres et la pauvreté. Il vient bousculer les lecteurs et leur apporter des clés pour démonter les discours pauvrophobes encore trop répandus : aides sociales, impôts, immigration, école, travail, environnement… Un outil de désintox simple et concis, indispensable !

Commandez le livre

Le « pognon de dingue » mis dans les minimas sociaux, le travail que l’on trouve dès que l’on « traverse la rue »… L’actualité ne manque pas d’exemples pour attester que les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté sont toujours aussi présentes dans la société, à tous les niveaux.

À l’heure où le contrôle des chômeurs se renforce, où l’accès aux allocations chômage se durcit et où l’idée d’imposer du bénévolat aux allocataires du RSA se répand, les personnes en situation de pauvreté sont encore trop souvent convoquées au tribunal de l’opinion publique. Si elles sont pauvres, ce serait « de leur faute » : « Fraudeurs », « pollueurs », « mauvais payeurs », « assistés », prisonniers de leur « manque de culture », « incapables d’élever leurs enfants ou de gérer un budget », elles ne « ne chercheraient pas de travail », « profiteraient du système » et ne « vivraient pas trop mal au RSA ». Au centre de ce procès, le « cancer de l’assistanat »favorisé par « un État qui dépense trop pour la protection sociale ».

Fort de ses 80 000 exemplaires diffusés lors des trois premières éditions, ce livre entièrement mis à jour par ATD Quart Monde réplique point par point à 131 idées reçues dont une vingtaine inédites.Précis, sourcé et accessible au grand public, cet ouvrage démontre – chiffres, documents officiels et travaux de chercheurs à l’appui – que cette stigmatisation des pauvres repose non sur des faits, mais sur des discours qui masquent les véritables causes de la misère. Enrichis de nouvelles idées fausses  – sur la robotisation, l’environnement et le climat, la précarisation des contrats de travail – cet antidote à la pauvrophobie propose des pistes pour éradiquer la misère.

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvretéest une ouverture au dialogue, une contribution nuancée qui montre que les choses ne sont pas si simples que ce que l’on entend dire…


Les auteurs :

Paul Maréchal est délégué national d’ATD Quart Monde, Jean-Christophe Sarrot est responsable du Réseau Emploi-formation d’ATD Quart Monde. Cécile Duflot, qui signe la préface du livre, est directrice générale d’Oxfam France. Élodie Espejo-Lucas, qui signe l’avant-propos, est militante Quart Monde et membre du conseil d’administration d’ATD Quart Monde.


N’attendez pas qu’elles arrivent au gouvernement pour déconstruire les #IdéesFausses !