Entrez votre recherche ci-dessous :

Des marmites norvégiennes pour cuisiner mieux et moins cher

Geneviève Gimelle est militante d’ATD Quart Monde à Chartres-de-Bretagne. Fin septembre, elle a participé au Festival des sciences organisé par l’Espace des sciences des Champs libres de Rennes.

Geneviève Gimelle a présenté ses trois marmites norvégiennes au public du festival des sciences à Chartres-de-Bretagne fin septembre (photo JCS)
Geneviève Gimelle a présenté ses trois marmites norvégiennes au public du festival des sciences à Chartres-de-Bretagne fin septembre (photo JCS)

Geneviève est membre de l’Université populaire Quart Monde de Bretagne et du groupe d’accès aux droits fondamentaux d’ATD Quart Monde, qui rassemble chaque mois une dizaine de personnes autour de questions juridiques ou liées à la vie quotidienne. Elle a travaillé toute sa vie comme femme de ménage. Au début de sa retraite il y a 10 ans, elle a rencontré l’association « Bolivia Inti-Sud soleil »(1) basée à Nantes, qui soutient la diffusion d’ustensiles écologiques et économes en énergie : fours solaires, poêles à faible consommation en bois, marmites norvégiennes. Geneviève a construit sa première marmite il y a huit ans. Ces caissons de bois ou de tissu, renforcés par des matériaux isolants, permettent de conserver longtemps des plats dans une forte chaleur ou de terminer une cuisson commencée sur le gaz ou l’électricité. « Ce qui est intéressant, explique Geneviève, c’est de construire soi-même et de voir comment ce qui est utile dans les pays du Sud peut l’être aussi pour les personnes en précarité dans les pays riches. »
Passionnée de sciences, elle est incollable sur le réchauffement climatique et la couche d’ozone. Elle suit les émissions scientifiques à la télévision, lit des revues dans la salle d’attente de son médecin et achète parfois des livres à Rennes. C’est elle qui a proposé qu’un stand soit animé par ATD Quart Monde et Bolivia Inti au Festival des sciences.
Également présente sur le stand, Nathalie Wallian a animé pendant trois ans des ateliers de ce genre, financés par la Caisse d’allocations familiales. Chaque vendredi, des familles du quartier de Maurepas se sont retrouvées avec elle pour fabriquer des produits permettant des économies d’énergies, dont des marmites norvégiennes. En plus de permettre des économies, « ça crée des liens », conclue-t-elle.
Début 2015, Geneviève, Alain Léger, allié d’ATD Quart Monde, et Bolivia Inti-Sud soleil animeront un atelier de fabrication de marmites à Rennes.
JCS
→ Pour toute information : Alain Léger ([email protected]), Geneviève Gimelle, ATD Quart Monde, 21 passage des Carmélites, 35000 Rennes, 02 99 38 75 73.
La marmite norvégienne
Faire cuire un bœuf bourguignon en ne le laissant qu’un quart d’heure sur le feu ? C’est possible avec une marmite norvégienne ! Faites cuire cinq minutes sur le feu, laissez la cuisson se poursuivre une heure dans la marmite, puis remettez à deux reprises cinq minutes sur le feu et une heure dans la marmite. Les marmites norvégiennes font économiser jusqu’à 75 % de gaz ou d’électricité et permettent de cuisiner plus sainement, à températures moins hautes. Nos grands parents les utilisaient, mais nous en avons perdu l’usage. Elles ne se trouvent pas facilement dans le commerce. Il vaut mieux les fabriquer soi-même.