Entrez votre recherche ci-dessous :

Convivialité en cuisine pour le groupe local de La Flèche

Une fois par mois, les membres du groupe local de La Flèche, dans la Sarthe, se retrouvent pour cuisiner ensemble, puis partager un repas.

Assis à la grande table du local d’ATD Quart Monde, Guillaume coupe avec difficultés l’énorme potiron acheté la veille, sous le regard amusé de Régine, qui préfère s’occuper des haricots. Dans la pièce voisine, Christophe s’active près du four, un peu stressé. Il n’est que 9h30, mais il veut que tout soit parfait pour le repas partagé à midi. Il a repris en septembre l’animation de l’atelier cuisine, dirigé avec brio par Charlotte, sa mère, depuis plusieurs années. Mais celle-ci veille et n’hésite pas à donner quelques conseils.

Sur son petit cahier, Christophe a recopié toutes les recettes du jour : soupe de potiron, filet de poisson avec une julienne de légumes et tarte aux pommes. Dix convives se sont inscrits et ont donné une petite participation financière. Tous arrivent peu à peu pour donner un coup de main et surtout passer un moment ensemble.

Un moment de partage

Certains ne se sont pas vus depuis plusieurs mois en raison du confinement et, en ce 13 octobre, ils n’imaginent pas encore qu’ils vont devoir se confiner à nouveau. « Cela nous fait du bien d’être ici, de voir du monde, parce que sinon on ne sort pas beaucoup. Ici, il y a une ambiance familiale », souligne Jacques. « On ne fait pas que de la cuisine, c’est convivial. On apprend des recettes, on discute de l’actualité, on s’aide sur des formalités administratives, on prépare les prochaines rencontres… En temps normal, il y a une quinzaine de personnes chaque mois et plus de 30 pour le repas de Noël, mais maintenant nous avons réduit à dix », précise Guillaume.

Et si la pandémie est au cœur des discussions, les participants ont aussi envie d’échanger sur des sujets plus légers. Régine explique comment elle fait son compost, Bernadette se demande si l’on peut réutiliser l’eau de cuisson du riz, tandis que Marie-France et Charlotte partagent leurs recettes de ratatouille et se donnent des nouvelles des absents.

À midi, tout est prêt ou presque : la crème anglaise, prévue pour accompagner la tarte aux pommes, ne verra jamais le jour. Les apprentis cuisiniers ne savaient plus trop s’il fallait mélanger les blancs ou les jaunes d’œuf et leur expérience s’est soldée par un échec, au grand désespoir de Christophe. Tous rassurent cependant le « chef cuistot », qui a permis à chacun de s’investir dans la préparation de ce délicieux repas. « Au moins, on apprend à cuisiner en rigolant. Ça nous fera des souvenirs ! », s’amuse Guillaume.

 

Photo : Atelier cuisine le 13 octobre. © JCR, ATD Quart Monde