Entrez votre recherche ci-dessous :

Le travail de rue

Le travail de rue

Il s’agit d’une forme de travail social, pratiqué hors les murs d’une institution, à la rencontre de personnes vivant dehors dans un contexte urbain, qui n’ont bien souvent formulé aucune demande, pour leur proposer une attention, une écoute, un service ou un accompagnement. ‘Travail’ réalisé en public, sous le regard de tous.

Une dizaine d’équipes de praticiens professionnels ou bénévoles parlent ici, chacune en quelques pages, de leur expérience et de leur compréhension du travail de rue, dans leurs contextes respectifs (Gérone, Toulouse, Cotonou, Montauban, Angoulême, Poitiers, Bamako, Paris, Montréal, Leeds) et sous différents angles. Les titres des chapitres en témoignent : initier une action en travail de rue ; les pratiques des maraudes ; rapports avec des individus et des collectifs ; place des bénévoles et des salariés ; la question du logement et de l’habiter ; les problèmes de santé ; femmes et adolescentes ; mineurs ; comment enseigner le travail de rue et former des travailleurs de rue.

Au terme de chacune de ces contributions, les trois auteurs de cet ouvrage, tous anciens formateurs en travail social, prennent le temps d’en analyser les apports et d’en tirer quelques leçons en termes de principes et de propositions.

Dans leurs réflexions conclusives, tout en ayant bien conscience que le travail de rue est comme une « rustine sur une jambe de bois » du fait de la persistance des inégalités économiques et des discriminations sociales, ils croient néanmoins à la nécessité de cette forme de prévention spécialisée. Il s’agit d’aller « au-devant des personnes qui ne connaissent pas le chemin des services de droit commun », en espérant qu’un jour une nouvelle politique de la ville générera des services démultipliés et accessibles (municipaux, administratifs, médicaux, sociaux, culturels, éducatifs) animés par des professionnels et des citoyens bénévoles formés à l’accueil et à l’accompagnement des plus exclus. Non pas pour mieux gérer la misère sociale mais pour mieux organiser un « vivre ensemble » digne de nos idéaux d’égalité et de fraternité.

Un livre récent qui intéressera les intervenants de rue ainsi que les étudiants en travail social et en santé, mais aussi les décideurs.

Daniel Fayard

Éditions érès – Trames – 2024 – 262 p.