Entrez votre recherche ci-dessous :

Journée mondiale du refus de la misère 2020 – Agir ensemble pour gagner la justice sociale et environnementale pour tous

« Le changement climatique menace de défaire les progrès des 50 dernières années en matière deduction de la pauvreté » (Philip Alston, Nations Unies)

« Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde » d’ici 2030 constitue le premier des 17 objectifs de développement durable. Il s’agit donc d’une priorité absolue pour les membres des Nations Unies. Or, encore aujourd’hui, plus de 700 millions de personnes dans le monde vivent avec moins d’1.90$ par jour ! Toutefois, la définition de l’extrême pauvreté ne saurait se réduire à sa seule dimension financière. Elle est en effet multidimensionnelle. La crise sanitaire actuelle l’a parfaitement illustré : Vivre seul, être éloigné d’un être cher malade ou âgé,  coupé du monde pendant deux mois ; vivre en sur-occupation dans des logements insalubres, peu spacieux ; ne pas pouvoir aider ses enfants à faire leurs devoirs… Autant d’exemples qui révèlent une dure réalité dont les chiffres à eux seuls ne sauraient rendre compte.

Éradiquer l’extrême pauvreté représente certes un fi ambitieux, mais nécessaire car le réchauffement climatique risque d’accentuer ce phénomène dans les prochaines années. Néanmoins, des solutions existent, et méritent d’être partagées. Elles ne sont pas que les fruits de « personnes instruites ou diplômées », elles coulent également de l’ingéniosité de personnes qui subissent au quotidien ces difficultés. La journée mondiale du refus de la misère sera l’occasion pour ces personnes d’être entendues, à la fois par le grand public, mais aussi par nos représentants. Il est à présent impératif qu’ensemble nous construisions une société qui ne laisse personne de côté. 

 

« Les plus pauvres nous le disent souvent : Ce n’est pas d’avoir faim, de ne pas savoir lire, ce n’est même pas d’être sans travail qui est le pire malheur de l’homme. Le pire des malheurs est de vous savoir comptés pour nuls, au point ou même vos souffrances sont ignorées. Le pire est le mépris de vos concitoyens » (Joseph Wresinski). 

 

Le vélo, deux roues d’engagement

En ces temps troublés, la mobilisation viendra cette année faire entendre la voix de ceux qui, les premiers sont amenés à affronter les conséquences du réchauffement climatique au quotidien. Le slogan de l’année  : « Agir ensemble pour réussir la justice sociale et environnementale » donne le « la«  à une journée riche d’engagements pour imaginer un futur différent. Les associations qui préparent ce 17 octobre 2020 l’ont signifié en lançant un slogan inspiré de l’image du vélo : « Ensemble, reprenons le guidon, changeons de direction ! ».

Avec ses deux roues pouvant symboliser la roue de la justice sociale et la roue de la justice environnementale, le vélo illustre par sa chaîne bien résistante, la force du collectif face à l’inacceptable que représente la misère.

En effet, devant tenir en équilibre, le cycliste expérimente l’ial d’une société où chacun participe et contribue à la stabilité d’une planète et de ses habitants. 

Le vélo sera donc au cœur de la journée tant symboliquement par des cercles de parole et de silence que concrètement par une « vélorution », rassemblement inédit de cyclistes qui feront avancer la roue des possibles.

Enfourchons tous nos vélos le 17 octobre pour un véritable changement de direction !

 

Une mobilisation nationale

Le 17 octobre est célébré dans le monde entier. En France, des événements ont lieu sur tout le territoire. 

Votre association prépare une activité ce jour-la ? Votre classe à l’école, votre Centre de loisirs, votre quartier ? Vous pouvez inscrire ICI votre initiative. Elle aura de l’écho et pourra donner des ies à d’autres pour vous rejoindre.

Vous souhaitez rejoindre un rassemblement dans votre région? Vous trouverez sur la carte ci-dessous plus de détails. N’hésitez pas à revenir régulièrement pour voir les nouveaux ajouts et trouver l’événement le plus proche de chez vous !

 

A Paris, c’est pendant trois journées que nous nous mobiliserons autour de la justice sociale et environnementale. Les 14 et 16 octobre seront diés au jeune public. Le samedi 17 octobre sera une journée grand public, et nous serons présents avec les associations du collectif du 17 octobre du matin jusqu’au soir. Au programme, des ateliers créatifs, des bats, une disco-soupe, des projections de courts-métrages, et même une scène ouverte où tout le monde pourra partager poèmes, slams, chansons, ou témoignages ! Il y en aura pour tous les goûts. Un programme plus taillé vous sera partagé ultérieurement. Vous avez envie de devenir bénévole pour le 17 octobre à Paris ? C’est ici.

 

Alors n’hésitez pas, et rejoigneznous pour réfléchir et agir pour un monde qui mêle justice sociale et environnementale et qui ne laisse personne de côté.