Entrez votre recherche ci-dessous :

À voir en mars 2024

La chronique de Bella Lehmann-Berdugo

Black Tea

Abderrahmane Sissako. Fiction. France. VOST. 28 février

Refusant in extremis le mariage, Aya, jeune femme ivoirienne, émigre en Chine. Dans la boutique d’export de thé, cocon protégé, Cai, son patron, Chinois raffiné et respectueux, l’initie à l’art du thé. Deux sensibilités, deux identités culturelles et les prémices d’une relation amoureuse. Autour d’eux gravitent les familles, les collègues. Aya semble libre, intégrée, parle chinois. Des barrières invisibles demeurent, malgré un monde et une jeunesse en mutation. Beauté, volupté, harmonie et délicatesse. Malgré des acteurs investis, le cœur du spectateur balance entre langueur, lenteur, longueurs.

La salle des profs

Ilker Çatak. Fiction. Allemagne VOST. 6 mars

Carla enseigne les maths et la gymnastique dans une école progressiste. Des vols se produisent, un de ses élèves est soupçonné. Est-ce parce qu’il est immigré ? Carla, outrée, enquête. Un engrenage la précipite face à des parents indignés, des collègues réprobateurs, des élèves déchaînés, une directrice perturbée. La machinerie du système scolaire se retourne contre l’idéal pédagogique de Carla. Tension dramatique, musique anxiogène, une actrice et une atmosphère très convaincantes. Un scénario original pour pointer l’école comme caisse de résonance d’une société.

Blaga’s Lessons

Stephan Komandarev. Fiction. Bulgarie. VOST. 6 mars

Blaga, professeure à la retraite, met un point d’honneur à acheter une belle tombe. Une arnaque téléphonique anéantit ce projet. Surmontant son humiliation, elle récupère sa mise grâce à un travail où ses valeurs se transforment. Face aux injonctions des pompes funèbres, de l’arnaqueur, de l’assureur, de la police, de son propre fils, sa solitude fait peine. Hormis des longueurs, un rythme soutenu et la métamorphose d’une femme aux abois, servie par une actrice fascinante.

 

Retrouvez ici d’autres films conseillés par Bella Lehmann–Berdugo