Entrez votre recherche ci-dessous :

À lire en janvier 2021

À commander aux Éditions Quart Monde

Revue Quart Monde, « Ce qu’on apprend au milieu des fléaux »

Éditions Quart Monde, n°256, 64 p., 8 €

La pandémie du Covid-19 a jeté un coup de projecteur sur des vulnérabilités que nous avions fini par ne plus voir et qui se sont aggravées, ce dont témoignent les équipes d’ATD Quart Monde sur tous les continents : baisse des ressources financières, stigmatisation accrue, accès aux biens de première nécessité rendu encore plus aléatoire, difficultés d’accès à l’éducation, à la culture, aux réseaux sociaux, aux soins de santé, etc. Et, peut-être pire que tout le reste, le sentiment d’être transparents, abandonnés, d’être considérés comme quantités négligeables dans les mesures décidées en urgence par les autorités. La réponse et l’espoir des plus pauvres : se serrer les coudes et se faire entendre pour que leurs souffrances deviennent – enfin- expertises pour l’avenir, et références dans la lutte contre toute exclusion.

Retrouvez la Revue Quart Monde sur le site des Éditions Quart Monde.

Eva

Nathalie Gendre, Éditions Quart Monde, 64p., 2005, 2 €

Éva est une petite fille de huit ans, qui vit avec sa sœur et ses parents dans une maison isolée en pleine campagne. Nathalie Gendre, volontaire permanente d’ATD Quart Monde, rencontre sa famille en 1995. Éva participe alors à un atelier d’écriture animé par le Mouvement et à des ateliers de gravures et elle en est fière. Grâce à son institutrice, aux ateliers et à sa persévérance, elle fait d’énormes progrès en lecture et en écriture. Puis vient le jour où l’idée de faire un livre jaillit. Ce sera un recueil de poèmes qui mettra en avant les textes des enfants, dont celui d’Eva qui n’en croit pas ses yeux.

Retrouvez la Revue Quart Monde sur le site des Éditions Quart Monde.

Éradiquer la misère

Coordonné par Xavier Godinot, Éditions Quart Monde/Presse universitaire de France, 436p., 2008, 18 €

« Éradiquer la misère », cette proposition est réaffirmée régulièrement par les personnalités politiques, comme par les plus grands textes internationaux, tels que le préambule de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Mais à ceux qui veulent imposer des programmes technocratiques voués à l’échec, comme à ceux qui se croient impuissants et prétendent que la misère est fatale, les auteurs de ce livre opposent le projet de construire une société plus juste, en s’associant avec les plus défavorisés. La première partie de cet ouvrage collectif plonge le lecteur dans quatre récits de vie de personnes en situation de grande pauvreté au Burkina Faso, aux Philippines, en France et au Pérou. Résultant d’un partage d’expériences de huit années au moins, ces récits permettent d’appréhender les dynamiques familiales de résistance à la misère, leurs réussites et leurs échecs, domaine où les travaux de recherche sont rares.

La seconde partie du livre montre, à partir des quatre récits, combien le renforcement des liens familiaux, des liens d’appartenance communautaire, de participation organique et de citoyenneté, constituent une condition nécessaire à la reconnaissance des individus et à leur accès aux droits fondamentaux.

Retrouvez la Revue Quart Monde sur le site des Éditions Quart Monde.