Entrez votre recherche ci-dessous :

Camp Tapori : « c’était génial, j’aimerais y retourner ! »

Le Mouvement Tapori est la branche enfance d’ATD Quart Monde. Présent dans plusieurs pays, il permet à des enfants d’agir contre la misère. L’été dernier, un camp Tapori a rassemblé 12 enfants venus de toute la France. Saandia raconte.« Nous sommes partis camper neuf jours dans la forêt creusoise : sept adultes et 12 enfants de 6 à 13 ans venant du Nord, de Marseille, d’Île-de-France, d’Alsace et de Lorraine. Pour beaucoup, partir loin de la famille était une grande première.

Le rythme de croisière finit par se trouver après des premiers jours pas évidents. Les journées étaient rythmées par des temps de réflexions, de travail ensemble et d’aventures en extérieur : visite de fromagerie, randonnée avec des ânes, labyrinthe géant, accrobranche, baignade, etc. Le dépaysement fut total.

Les enfants ont contribué à la construction de chaque journée. On a établi ensemble les règles de la vie quotidienne et créé des groupes pour se répartir les tâches ménagères : cuisine, table, vaisselle, animation. À chaque déjeuner et chaque dîner, un flash info nous relatait les événements du camp la veille, le tout en déguisements.

Chaque fin de journée, les groupes réfléchissaient à trois questions : qu’est-ce que j’ai aimé, qu’est-ce que je n’ai pas aimé, qu’est-ce que je voudrais que l’on fasse demain ? Les délégués transmettaient les propositions lors de la réunion qui s’ensuivait avec le directeur du camp.

Le spectacle Kamishibai (technique de contage japonaise) a permis à chacun d’investir plein d’énergie dans une action commune. Tout au long du séjour, les enfants ont créé une histoire, « Les Pierres magiques de l’amitié », et l’ont illustrée afin de créer avec le concours de l’association Greenbees, un spectacle qui a été joué devant des habitants de La forêt Belleville. Chacun est ensuite rentré avec un exemplaire de l’histoire, comme souvenir et outil pour raconter ses vacances.

Le jour du retour, nous sommes repartis avec des têtes tristes, une tristesse qui en disait long sur ce que nous avions vécu ensemble.

Ce camp a été une très grande aventure, autant pour les petits que pour les grands. Il a fallu que les enfants osent prendre un risque et que leurs parents acceptent aussi l’aventure.

« C’était génial, disent-ils maintenant, j’aimerais y retourner ! »

Saandia Soufiane

Un autre camp Tapori est prévu, avec d’autres enfants, du 19 au 28 juillet 2013.